Life

Comment les astronautes prient dans l'espace

Pauline Moullot, mis à jour le 17.07.2012 à 17 h 56

Mercury FaithSpacecraft/Charles Atkeyson Via FlickrCC Licence by

Mercury FaithSpacecraft/Charles Atkeyson Via FlickrCC Licence by

Voir un prêtre orthodoxe bénir une navette spatiale en plein milieu de la plaine kazakhe, une image un peu surprenante. Au milieu des dernières vérifications de calculs, la navette spatiale Soyuz a été bénie juste avant de décoller le 16 juillet.

On trouve plus d’astronautes religieux qu’athéistes dans les fusées. Pourtant pas le lieu le plus simple pour observer les rites religieux, rapporte The Atlantic.

Le premier astronaute malaisien et musulman, Sheikh Muszaphar Shukor, était dans une navette spatiale pendant le ramadan en 2007. Difficile de s’agenouiller vers la Mecque quand le vaisseau vole à une vitesse de plus de 27.000 km/h et que sa localisation peut parfois tourner de 180° le temps d’une seule prière.  

La BBC rapporte que quand l’Israélien Ilan Ramon était à bord d’une station spatiale, les rabbins avaient décidé qu’il pouvait se mettre à l’heure de Cap Canaveral en Floride. Fils de rescapés de l’Holocauste, il avait expliqué qu’il était important pour lui de respecter shabbat depuis l’espace.

«Je suis la preuve pour mes parents et leur génération que ce pour quoi on s’est battus au siècle dernier devient réalité

Un voyage dans l'espace qui a connu une fin tragique: Ramon est mort quand la navette Columbia s’est écrasée en 2003 au retour de la mission.

Buzz Aldrin, le co-équipier de Neil Armstrong, avait révélé dans ses mémoires publiés en 2009 qu’il avait communié juste avant de poser le pied sur la Lune en 1969.

«Pendant ces premières heures sur la Lune, juste avant les périodes prévues de repos et de repas, je suis allé prendre dans mon kit personnel les éléments de la communion et une petite carte sur laquelle j’avais écrit les paroles de Jésus (…) Je me suis versé un dé à coudre de vin d’un sac en plastique scellé dans un petit calice, et j’ai attendu que le vin se stabilise puisqu’il tourbillonnait à cause de la gravité

Une anecdote qui avait été passée sous silence à l’époque car la Nasa était prudente à la suite d'une plainte qui avait été déposée après que les astronautes d’Apollo 8 avaient lu des passages de la Genèse à la radio pendant leur mission un an plus tôt.

Cette attitude religieuse peut s’expliquer par le sentiment d’être minuscule face à l’univers. Les astronautes trouveraient un réconfort dans la religion après avoir voyagé en sécurité si loin de chez eux.

Pauline Moullot
Pauline Moullot (146 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte