Monde

La vraie-fausse invasion de cafards à Naples

Pauline Moullot, mis à jour le 16.07.2012 à 11 h 00

Cockroach/SuttonIsVia FlickrCC Licence by

Cockroach/SuttonIsVia FlickrCC Licence by

Les cafards ont-ils vraiment envahi Naples? Après que l’ensemble de la presse internationale a accusé la ville italienne d’être submergée par ce fléau (notamment à cause de la saleté et des ordures qui s’accumulent dans la ville), le New York Times affirme que les médias ont simplement cédé à une fausse alerte.

Le maire de la ville, Luigi de Magistris, s’efforce depuis le début de l’invasion de minimiser la situation. Les reportages sur les cafards à Naples relèveraient en fait d’une opération visant à porter le discrédit sur la ville et sa classe politique. Le fait que le maire se soit attaqué au nettoyage de la ville en serait même la cause, puisque certains s’opposent à cet assainissement, explique-t-il à Salon. Et de s’appuyer sur la rivalité nord-sud du pays.

«La situation à Naples est sous contrôle alors que dans d’autres grandes villes du pays des magasins doivent fermer à cause des cafards. Certains sont ennuyés de voir que Naples va bien, de voir que le Sud va bien

Les entomologistes soutiennent le maire et affirment que cette invasion de cafards n’a rien d’extraordinaire.

Selon Piero Cravedi, directeur de l’institut d’entomologie à l’université de Piacenza, «toutes les villes ont des cafards, et pendant les périodes chaudes leur population augmente, mais ce n’est pas un problème nouveau».

Le Daily Beast soupçonne Luigi de Magistris de ne pas sortir dans les rues, et rapporte les propos de Diana Pezza Borellli, du Parti vert italien.

«Il y a tellement de cafards que quand on marche dans les rues, on a l’impression de poser le pied sur une couche croustillante de cookies dégoûtants

A moins d’être sur place, difficile de savoir qui croire, puisque selon le New York Times les touristes qui se baladent à Naples n’aperçoivent pas un seul cafard.

Les cafards napolitains appartiendraient même au folklore de la ville. «Personne ne nie qu’il y a beaucoup de problèmes à Naples, mais les cafards n’en sont pas un», assure un vendeur de journaux au New York Times.

Invasion ou pas, la municipalité désinfecte les canalisations et égouts toutes les nuits et a commencé à nettoyer certains quartiers pendant la journée.

Cette invasion a même failli créer un incident diplomatique avec les îles éoliennes quand les agents sanitaires ont affirmé que les cafards provenaient de ces îles proches de la Sicile. «C’est ridicule», a simplement commenté le maire de Lipari, une de ces îles.

Pauline Moullot
Pauline Moullot (146 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte