France

Audrey Pulvar prendrait la direction de la rédaction des Inrockuptibles

Temps de lecture : 2 min

Selon Les Echos, la journaliste Audrey Pulvar remplacera Bernard Zekri à la tête de la rédaction des Inrockuptibles, l'hebdomadaire culturel et politique racheté en 2009 par le banquier d'affaires Matthieu Pigasse, qui a confirmé cette nomination. Mi-mai, c'était David Kessler, ex-directeur général des Inrocks, qui lui était nommé conseiller médias et culture de François Hollande.

Privée de sa tranche 6/7 heures sur France Inter et de son poste de chroniqueuse de l'émission de Laurent Ruquier, «On n'est pas couché», depuis l'entrée au gouvernement de son compagnon Arnaud Montebourg, Audrey Pulvar avait déjà dû cesser son émission politique sur la chaîne i-Télé lors de l'entrée en campagne pour la primaire socialiste du ministre du Redressement productif.

Début avril 2012, les Inrockuptibles avaient consacré à Audrey Pulvar une couverture remarquée intitulée «Pourquoi elle dérange», sur laquelle elle posait en rebelle une rose à la bouche. Après Valérie Trierweiler, qui a conservé son poste à Paris Match et les compagnes de Michel Sapin, Valérie de Senneville, et de Vincent Peillon, Nathalie Bensahel, journalistes respectivement aux Echos et au Nouvel Observateur, le cas Pulvar illustre à nouveau la proximité sociale entre les responsables politiques et les journalistes, tradition française souvent critiquée à l'étranger. Ajoutons pour être exhaustif le cas d'Anne Sinclair, nommée à la tête de la version française du Huffington Post fin 2011 par le même Matthieu Pigasse, actionnaire du Monde et du «Huff Po» français, bien qu'elle soit l'épouse de Dominique Strauss-Kahn, mis en cause dans plusieurs affaires judiciaires.

La presse et l'audiovisuel connaît beaucoup de mouvements ces temps-ci: Le Figaro a annoncé qu'Etienne Mougeotte quittait la direction du quotidien pour être remplacé par Alexis Brezet (jusqu'alors au Figaro Magazine) et Alain de Pouzilhac a également démissionné de la tête de l'Audiovisuel extérieur de la France (AEF).

Jean-Laurent Cassely Journaliste

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters