Culture

Seize genres de musique joués en trois minutes [VIDÉO]

Temps de lecture : 2 min

piano man : billy joel / nina matthews photography via Flickr CC License by 
piano man : billy joel / nina matthews photography via Flickr CC License by 

Les styles musicaux évoluent, mais la passion pour la musique, elle, reste intacte.

C’est un peu le message qu’a voulu passer le collectif CDZA (abréviation pour Collective Cadenza) avec sa vidéo An abridged history of Western music in 16 genres (une histoire abrégée de la musique occidentale en 16 genres).

Durant presque trois minutes, les musiciens et chanteurs retracent l'histoire de la musique à travers une seule chanson: What a Wonderful World, de Louis Armstrong.

Flavorwire a repris cette vidéo où le collectif joue la chanson d'Armstrong, de seize manières différentes: en style grégorien, en version jazz, puis reggae, disco, metal… et même dubstep.

Une façon de montrer que la musique est en perpétuelle évolution, et que l'invention n'est pas prête de s'arrêter.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Newsletters

«Le Diable n'existe pas» y va vigoureusement par quatre chemins

«Le Diable n'existe pas» y va vigoureusement par quatre chemins

Le film de Mohammad Rasoulof assemble quatre récits en forme de contes contemporains pour faire éprouver comment l'usage de la peine de mort par un régime répressif contamine chacun.

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

«Madres Paralelas», amours de femmes dans un palais des glaces

Grâce notamment à l'interprétation toute en finesse de ses deux actrices principales, le film le plus accompli d'Almodóvar depuis une bonne décennie compose une émouvante, subtile et finalement joyeuse carte des émotions.

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Les cerveaux derrière le musée imaginé pour héberger l'œuvre digitale de Beeple à 69 millions de dollars révèlent en exclusivité pour Slate.fr les fondations du projet qui pourrait modifier notre rapport à l'art –et l'avenir du web.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio