Monde

Egypte: un appel à détruire les pyramides

Temps de lecture : 2 min

Pryramids wilhelmja via Flickr CC License by
Pryramids wilhelmja via Flickr CC License by

Les pyramides égyptiennes seront-elles bientôt détruites? C’est en tout cas ce que demandent certains responsables musulmans, rapporte Front Page Magazine.

D’après le site, qui reprend plusieurs médias arabes, des représentants du parti salafiste égyptien souhaiteraient détruire ces monuments qu’ils considèrent comme des «symboles païens». Récemment, «le Sheik des Sheik» du Bahreïn Abd-Latif al-Mahmoud a appelé le nouveau président égyptien Mohamed Morsi à «détruire les pyramides pour accomplir ce que le Shabi Amr ibn al-As ne pouvait pas faire».

Cette phrase est une référence au compagnon du prophète Mahomet qui a envahi et conquis l’Egypte en 641. Sous son règne, de nombreuses antiquités et reliques furent détruites.

Reste à savoir si le président égyptien, issu des Frères Musulmans, sera assez «pieu» pour mettre en œuvre cette entreprise.

Mise à jour du lundi 16 juillet: Il semblerait que l'information soit en fait un canular. Plus d'informations ici.

Newsletters

Faire la paix avec Israël pour contrer l'Iran, la nouvelle stratégie de certains pays arabes

Faire la paix avec Israël pour contrer l'Iran, la nouvelle stratégie de certains pays arabes

Le 15 septembre, les dirigeants d'Israël, des Émirats arabes unis et de Bahreïn se sont retrouvés à la Maison-Blanche pour apposer leurs signatures aux accords d'Abraham. Il s'agit de deux traités de paix entre Jérusalem et Abou Dabi d...

En Turquie, la «Patrie bleue» révèle l'alliance des islamistes et des nationalistes

En Turquie, la «Patrie bleue» révèle l'alliance des islamistes et des nationalistes

Les défenseurs de cette doctrine affirment qu'elle protège les intérêts de l'État turc et réfutent les accusations d'expansionnisme.

L'indépendantisme écossais se rebiffe contre la BBC

L'indépendantisme écossais se rebiffe contre la BBC

En interrompant la diffusion des conférences de presse de la Première ministre sur la pandémie de Covid-19, la chaîne britannique s'est attirée les foudres de nombre d'Écossais·es.

Newsletters