Economie

Combien coûte un avion de ligne?

Pauline Moullot, mis à jour le 10.07.2012 à 15 h 37

Airliner/MasahiroTakagi Via FlickrCC Licence by

Airliner/MasahiroTakagi Via FlickrCC Licence by

Airbus et Boeing vont se partager le marché des avions de ligne au salon aéronautique de Farnborough en Angleterre jusqu’au 15 juillet.

Les compagnies aériennes pourront y acquérir une nouvelle flotte en bénéficiant de réductions de prix de 20% à 60% par rapport à celui du catalogue, selon le Wall Street Journal.

Si les fabricants aéronautiques peuvent se permettre de varier leurs prix dans une telle mesure, le journal s’interroge sur le coût réel d’un avion.

«Les prix varient essentiellement en fonction du volume», explique John Leahy d’EADS.

Les contrats d’acquisition d’un avion peuvent faire plusieurs centaines de pages, et comme pour les voitures, le coût final dépend aussi du nombre d’options à rajouter: performance du moteur, qualité des sièges, intérieur de la cabine…

Pour compliquer le tout, les compagnies commandent souvent plusieurs avions à livrer sur plusieurs années pour renouveler leur flotte au fur et à mesure. Mais avec l’inflation, les prix fixés à la commande peuvent encore varier.

Le coût réel d’un avion s’avère donc très flou, puisque Boeing et Airbus préfèrent ne pas dévoiler quelles réductions ils accordent à quelles compagnies et les compagnies ne se vanteront pas d’avoir fait une affaire de peur qu’une telle opportunité ne se représente pas.

Air India, Aeroflot, Thai Airways ont toutes refusé de confirmer au Wall Street Journal le prix qu’elles ont payé pour leurs nouveaux avions.

Selon Reuters, le marché des avions de ligne représente 100 milliards de dollars par an. Les meilleures ventes sont réalisées par l’A-380 et le Boeing 737 pour un prix catalogue qui se situe entre 80 et 90 millions de dollars.

«Nos renseignements de marché suggèrent que les avions de ligne peuvent être soldés jusqu’à 50%», explique un analyste indépendant de l’aérospatial Scott Hamilton.

Selon des experts de l’aéronautique, la dynamique est rodée. Le Wall Street Journal conclut: 

«Les fabricants continuent d’augmenter leurs prix sur catalogue et les compagnies les négocient systématiquement. Finalement, les prix réels des modèles les plus populaires ont à peine bougé ces dernières années. Si l’on pense que cette tactique va continuer, un aspect des prix des avions de ligne reste clair: les promotions seront de plus en plus importantes

Pauline Moullot
Pauline Moullot (146 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte