Culture

Bientôt le cinéma en 4D?

Ludivine Olives, mis à jour le 09.07.2012 à 16 h 07

3D Session / Leandro returns via Flickr CC License by

3D Session / Leandro returns via Flickr CC License by

Le cinéma 3D est loin de faire l’unanimité: les lunettes propageraient des microbes, les films seraient sans grand intérêt... les critiques sont nombreuses. Alors pourquoi ne pas passer directement au cinéma 4D?

Le LA Times décrit ces cinémas d'un nouveau genre. L'occasion de vivre une expérience cinématographique plus réelle que jamais en rajoutant une dimension sensorielle aux films en relief.

Le principal changement avec les salles équipées pour la 4D est celui que l'on retrouve parfois dans des parcs d'attraction: des fauteuils qui bougent en rapport avec l'action. En plus de ces sièges dynamiques, des buses de pulvérisation d’eau envoient sur les spectateurs des bulles, de l’air, de la brume et des odeurs parmi une collection de 1.000 parfums (de fleurs, de café, de poudre à canon…). Les salles de cinéma 4D accueillent également des ventilateurs géants et des lumières stroboscopiques qui simulent le vent, la foudre ou les explosions.

Entre seize et vingt jours sont nécessaires pour synchroniser ces effets entre le film et la salle, en programmant notamment le niveau de vent ou les vibrations du siège.

Aux Etats-Unis, 200 cinémas 4D devraient être construits en cinq ans, dont certains à Los Angeles, New York et dans d'autres grandes villes dès cette année.

Deux sociétés sont à la base du projet: D-box (constructeur canadien de sièges dynamiques qui s’emploie à synchroniser les mouvements des fauteuils avec l’image) et 4Dplex (créateur de sièges dynamiques et sensoriels qui a réussi à s’implanter en Thaïlande, Corée du Sud et Mexique). C’est d’ailleurs dans ces pays que les cinémas 4D ont explosé. Selon CJ Group, la compagnie sud-coréenne qui exploite le système 4D, les Américains attendent avec impatience ce nouveau procédé: ils seraient prêts à débourser plus de 8 dollars pour regarder un film en 4D.

Et en France? Selon CNet France, l'Hexagone ne devrait pas se jeter immédiatement sur les cinémas 4D, et ce pour deux raisons. La première est d’ordre financier: un siège dynamique coûte près de 8.000 euros contre 4.700 pour un siège classique. Ensuite, les Français sont moins friands de blockbusters, explosions et 3D que les Américains ou les Asiatiques.

 

Ludivine Olives
Ludivine Olives (120 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte