France

Valls dénonce ceux qui dans les quartiers «considèrent le juif comme l'ennemi»

Temps de lecture : 2 min

Manuel Valls - Robert Pratta / Reuters
Manuel Valls - Robert Pratta / Reuters

«Il y a dans nos quartiers des jeunes ou des moins jeunes qui, au nom d'une identité qui se sentirait attaquée, décident de la manière la plus imbécile, la plus dangereuse pour nos valeurs, de s'attaquer aux juifs. Ils considèrent le juif comme l'ennemi», a dénoncé dimanche 8 juillet sur Radio J, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls. Il s'est dit préoccupé de la naissance d'un «antisémitisme nouveau» depuis plusieurs années en France.

«On n'hésite plus aujourd'hui à insulter, à frapper un citoyen parce qu'il est juif au nom même de son appartenance.» Le ministre recommande la prudence pour imputer à «un effet Merah» ce qu'il a décrit comme «une recrudescence d'actes antisémites intolérables». «Mais sans doute malheureusement, chez les esprits faibles et qui revendiquent cette haine, ce qui s'est passé a pu peut-être libérer une parole», estime-t-il.

Manuel s'exprimait sur la radio juive tandis que les deux agresseurs présumés d'un adolescent de confession juive dans un train ont été mis en examen samedi 7 juilet pour violences en réunion et en raison de l'appartenance de la victime à une religion. Les faits remontent à mercredi soir, quand la victime rentrait en train de Toulouse à Lyon chez ses parents après son année scolaire. Après avoir porté plainte, il a raconté aux enquêteurs avoir été pris à partie et insulté par l'un de ses agresseurs présumés tandis qu'il téléphonait à son frère, qui a un prénom juif. Sur la plateforme du wagon, la victime a commencé à être frappée par le jeune homme, bientôt rejoint par son ami. Durant la bagarre, seul l'un des deux a fait référence à son judaïsme, a relaté la victime.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Coïncidence, la victime de 17 ans, est scolarisée à l'école Ozar Hatorah de Toulouse où Mohamed Merah avait tué de sang-froid en mars trois enfants et un père juifs.

A la question de savoir si cette nouvelle forme d'antisémitisme serait le fait notamment de jeunes se revendiquant de l'islam, Manuel Valls a répondu sur Radio J: «Je le crains». Mais il a aussi appelé à la prudence et la retenue et à «être prudent dans les termes. Il ne s'agit pas de stigmatiser d'autres Français... de jeter l'opprobre (sur) nos concitoyens notamment de confession musulmane».

Newsletters

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

L'acteur avait deux amours: le cinéma et le sport. Fan de boxe, cofondateur du PSG, le comédien mort le 6 septembre 2021 à l'âge de 88 ans ne manquait presque jamais une édition de Roland-Garros. Dans les dernières années de sa vie, c'est l'un des...

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Les remous provoqués par ce «loup guerrier», qui a insulté un chercheur français sur Twitter, s'inscrivent dans un cadre plus large.

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio