Life

Grave panne sur le réseau mobile d'Orange

Jean-Marie Pottier, mis à jour le 07.07.2012 à 1 h 46

Orange a reconnu auprès de l'AFP, vendredi 6 juillet, un «incident important» sur son réseau mobile, causant de «grandes difficultés» pour «énormément de gens» parmi ses 26 millions de clients «pour passer des appels, envoyer des SMS et utiliser l'internet mobile». Peu après 1 heure du matin, l'opérateur a annoncé un retour à la normale des services voix et SMS et a précisé qu'une indemnisation était à l'étude après cet incident «rarissime».

Le site Economie Matin estime que cette indemnisation pourrait consister en «l'octroi de services en plus: temps de communication supplémentaire offert, packs de SMS, ou... options tarifaires rendues provisoirement gratuites», davantage qu'en des remboursements compliqués à opérer pour un opérateur très endetté.

L'incident en question, qui a commencé autour de 16h, a pu affecter également des clients Free Mobile ainsi que des abonnés de MVNO (opérateurs sans réseau propre). Selon un porte-parole, la cause était «une panne logicielle sur un équipement essentiel» et «absolument pas d'un acte de malveillance».

Dans un communiqué, Orange avait précisé plus tôt que «des investigations techniques [étaient] en cours». D'après Le Figaro, «les causes peuvent être multiples» et apparemment non liées à Free «mais à une panne propre à France Télécom».

La ministre déléguée à l'Economie numérique, Fleur Pellerin, qui s'était rendue à la cellule de crise d'Orange dans le XIVème arrondissement de Paris, avait fait état vendredi soir de «signes plutôt positifs» permettant d'espérer «une réparation dans la nuit», alors que plus de 200 techniciens étaient mobilisés. Selon Reuters, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, s'était associé à la ministre pour affirmer que le gouvernement était «attentif à l'évolution de la situation». L'Etat possède encore près de 27% du capital de l'opérateur historique.

Le Point notait que cet incident ponctue une «journée noire pour Orange», qui vient d'être mis en examen, ainsi que son ancien patron Didier Lombard, dans l'affaire de la vague de suicides qui a frappé l'opérateur en 2008-2009. Et ne cesse d'expliquer depuis plusieurs mois et l'arrivée du challenger Free Mobile que «sa priorité [est] d'investir dans les infrastructures».

Jean-Marie Pottier
Jean-Marie Pottier (944 articles)
Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte