Life

Tori, le orang-outan forcé à arrêter de fumer

Pauline Moullot, mis à jour le 06.07.2012 à 17 h 43

Orangutan/Axinar ViaFlickrCC Licenceby

Orangutan/Axinar ViaFlickrCC Licenceby

Un orang-outan fumeur forcé d’arrêter. Ça se passe au zoo de Java en Indonésie. Le Jakarta Globe rapporte l’histoire de Tori, une femelle orang-outan de quinze ans qui fume déjà depuis une dizaine d’années.

Voir des orang-outans fumer est très commun dans un pays où plus de 60% des hommes fument, explique Associated Press. L’Indonésie est un des derniers pays où la vente, la publicité et la promotion de cigarettes et de produits interdits d’ailleurs sont très peu régulées. Les parents de l’orang-outan étaient eux aussi fumeurs.

«Les orang-outans et les humains partagent 97% de leur code génétique, alors Tori les imite.»

Le centre de Borneo pour la protection des orang-outans a proposé au zoo de placer un grillage autour de sa cage avant de déplacer Tori sur une île où les visiteurs ne pourront pas lui fournir de cigarettes, explique son coordinateur Daniek Hendarto. 

Le zoo avait déjà essayé de faire arrêter le singe en éteignant ses cigarettes avec un jet d’eau, mais les visiteurs continuaient à lui en proposer pour la prendre en photo en train de fumer.

«Les gardiens ont prévenu les visiteurs plusieurs fois, mais ils continuent à lui en donner puisqu’ils ne peuvent pas les surveiller tout le temps

Cette mesure a été prise après que plusieurs zoos indonésiens ont été placé sous surveillance à la suite de la mort de plusieurs animaux, dont une girafe retrouvée avec une boule de plastique de 18 kilos après plusieurs années à avoir ingéré les déchets lancés dans sa cage par les visiteurs.

Puisque le colocataire de cage de Tori, Didik, est lui non-fumeur, les responsables du zoo espèrent qu’il l’aidera à se sevrer en jouant avec elle.

«On utilise des jeux avec de la nourriture. On met des aliments dans un bambou, ou on les cache sous des feuilles ou dans une boîte pour que les singes s’occupent à les chercher et oublient de fumer. On va aussi leur installer une nouvelle balançoire. Ils seront ravis si, avant d’aller se coucher, ils peuvent s’amuser un peu à monter sur l’arbre le plus haut pour regarder autour

Une méthode qui s’annonce presque aussi efficace que l’hypnose.

Pauline Moullot
Pauline Moullot (146 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte