Life

Les femmes à forte poitrine ont plus de risques d'avoir un cancer

Fabien Jannic-Cherbonnel, mis à jour le 05.07.2012 à 12 h 00

Pulling in an audiencequinn.ania via Flickr CC License by

Pulling in an audiencequinn.ania via Flickr CC License by

Voilà qui pourrait refroidir celles qui rêvent d’avoir une plus grosse poitrine. Une nouvelle étude américaine établit un lien entre la taille des seins et le cancer, rapporte The Telegraph.

C’est 23andme, une compagnie spécialisée dans la génétique, qui a fait cette découverte. D’après elle, les femmes qui portent de grandes tailles de soutien-gorge, donc celles qui ont une plus forte poitrine, auraient un plus grand risque d’avoir un cancer du sein.

Le lien établi semble être lié à l’hormone œstrogène qui peut à la fois provoquer le grossissement des seins mais également des tumeurs. Les chercheurs ont ainsi trouvé sept facteurs génétiques associés à la taille des seins. Trois d’entre eux sont également corrélés à des mutations liées au cancer du sein.

Le Dr Eriksson, qui a dirigé l’étude publiée dans le BMC Medical Genetics, explique:

«Les normes sociales et les préférences mises de côté, il apparaît que la taille de la poitrine importe –mais pas de la façon dont vous pensez. L’étude montre que des facteurs génétiques influencent si les femmes ont une petite ou une grande poitrine.»

Il s’agit de la première fois que des chercheurs établissent un lien concret entre la taille de la poitrine et le risque de cancer des seins. La recherche a analysé les données de 16.175 femmes en comparant leurs réponses à des questions comme leur taille de soutien-gorge.

Le Dr Eriksson détaille les conclusions de ses recherches:

«Ce n’est pas une énorme surprise si vous pensez au cancer comme un grossissement incontrôlé. Mais la relation entre la taille des seins et le cancer du sein est compliqué. (…) Ces résultats donnent tout de même un aperçu des facteurs génétiques qui encadrent normalement le développement de la poitrine et montrent que certains d'entre eux sont partagés avec le cancer du sein.»

En France, le cancer du sein touche 89 femmes sur 100.000. Le plus souvent, le cancer est dû à des causes environnementales mal définies et mal comprises. Le mois dernier, on apprenait par exemple que travailler de nuit augmentait les risques de cancer.

Fabien Jannic-Cherbonnel
Fabien Jannic-Cherbonnel (121 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte