Culture

The Amazing Spider Man: ce que vous ne verrez pas dans le film

Charlotte Pudlowski, mis à jour le 04.07.2012 à 12 h 08

«The Amazing Spider Man», Sony Pictures Entertainment

«The Amazing Spider Man», Sony Pictures Entertainment

Vous pensez avoir tout vu pendant les loooongs mois de promotion de The Amazing Spider Man qui s’achèvent? En réalité, vous avez même vu plus que vous n’en verrez dans le film. Le blockbuster américain, signé Marc Webb (réalisateur de 500 jours ensemble) a subi des coupes franches. Le site Vulture en souligne quelques-unes.

(ATTENTION SPOILERS DANS CET ARTICLE).

Par exemple il y a dans le film une scène de poursuite dans laquelle Le Lézard (Dr. Curt Connors) est aux trousses de Spider-Man. Il suit les tuyauteries souterraines de l’école de Peter Parker (Spidy) avant de jaillir du sol des toilettes. Tout cela est dans le film, mais l’an dernier au Comic-Con, rappelle Vulture, Marc Webb avait présenté une scène plus longue et différente:

«Avant que Le Lézard ne jaillisse, deux adolescentes étaient en train de papoter dans les toilettes. De façon assez logique, elles étaient terrorisées par le monstre géant sortant des toilettes, les filles se recroquevillaient dans un coin… moment lors duquel le Lézard venait vers elles, se dressait juste au-dessus d’elles, et léchait lascivement l’une d’elles. C’était un moment sexuellement dérangeant, qui a été sagement coupé de ce film familial.»

De toutes les promesses faites par Sony au cours de la longue promotionnelle, toutes ne sont donc pas tenues. Le tout premier extrait qui avait été sorti pour la promo ne figure même pas du tout dans le film.

Les affiches et synopsis officiels assuraient aussi que l’on assisterait à l’histoire «jamais contée» de ce qui transforma Peter Parker en Spider-Man. Après avoir vu le film, souligne Vulture, rien de neuf: la transformation de Parker est toujours due à la même piqure d’araignée.

La campagne marketing de ce reboot a été agressive. Entamée en février 2011, avec le lancement du site officiel du film et la sortie des premières images, elle s’est poursuivie de semaine en semaine, à coup d’annonces et de sortie de figurines, cartes postales, jeux vidéo, applications Spider Man, hamburgers Spider Man, vernis à ongle Spider Man… Et les extraits innombrables parviennent en tout à 25 minutes, selon un internaute canadien cinéphile, Sleepy Skunk, qui les a mis bout à bout dans un montage chronologique.

La campagne marketing est intense, mais elle est donc légèrement trompeuse –et les spectateurs ne verront pas forcément les scènes qui leur ont été promises.

Charlotte Pudlowski
Charlotte Pudlowski (741 articles)
Rédactrice en chef de Slate.fr
trailerteaserMarvelSonycinéma
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte