France

Perquisitions au domicile et dans les bureaux de Nicolas Sarkozy (affaire Bettencourt)

Temps de lecture : 2 min

Nicolas Sarkozy chante la Marseillaise après un discours à Toulon le 1er décembre 2011, REUTERS/Jean-Paul Pelissier
Nicolas Sarkozy chante la Marseillaise après un discours à Toulon le 1er décembre 2011, REUTERS/Jean-Paul Pelissier

La brigade financière et le juge bordelais Jean-Michel Gentil ont perquisitionné mardi 3 juillet au matin le domicile, le cabinet d’avocats et le bureau de l’ancien président Nicolas Sarkozy dans le cadre du volet des soupçons de financement illégal de l’affaire Bettencourt, rapporte Le Monde. Le juge mène une enquête sur d'éventuelles remises de fonds par Liliane Bettencourt à l'ex-chef de l'Etat pour la campagne présidentielle de 2007.

Le domicile de Carla Bruni-Sarkozy dans le 16e arrondissement de Paris, le cabinet d'avocats Arnaud Claude et associés, dans lequel Nicolas Sarkozy détient des parts, dans le 17e arrondissement et ses nouveaux locaux en tant qu'ancien chef de l'Etat dans le 8e arrondissement ont été perquisitionnés. Le Monde écrit:

«Nicolas Sarkozy […] est mis en cause à double titre: d'après Claire Thibout, l'ancienne comptable des Bettencourt, une somme de 150.000 euros aurait été remise au début 2007 à Eric Woerth, à l'époque trésorier de la campagne présidentielle de M. Sarkozy. Par ailleurs, plusieurs témoignages recueillis par la justice font état de visites, pendant la campagne de 2007, effectuées par M. Sarkozy au domicile des Bettencourt, dont l'objet aurait été des remises d'argent en espèces.»

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Le 16 juin dernier, date de la fin de l’immunité présidentielle de Nicolas Sarkozy, son avocat avait fait parvenir à la justice sans que celle-ci ne l’ait sollicité l’agenda de son client pour l’année 2007 «pour mettre un terme à ces allégations infondées» et «afin de permettre la comparaison de son emploi du temps avec les dates des prétendues visites qui lui seraient imputées».

Newsletters

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

Jean-Paul Belmondo, professionnel de Roland-Garros

L'acteur avait deux amours: le cinéma et le sport. Fan de boxe, cofondateur du PSG, le comédien mort le 6 septembre 2021 à l'âge de 88 ans ne manquait presque jamais une édition de Roland-Garros. Dans les dernières années de sa vie, c'est l'un des...

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Lu Shaye, l'ambassadeur qui prouve que la diplomatie chinoise passe à l'offensive

Les remous provoqués par ce «loup guerrier», qui a insulté un chercheur français sur Twitter, s'inscrivent dans un cadre plus large.

VGE, président du cool trente ans avant Obama

VGE, président du cool trente ans avant Obama

Valéry Giscard d'Estaing est mort ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans. Tout au long de sa vie politique, l'ancien président de la République n'aura cessé de tenter de se construire une image d'homme moderne, en rupture avec les chefs d'État...

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio