Monde

Corée du Nord: Kim Jong-un autorise les hamburgers, les chaussures à talon et les boucles d'oreilles

Pauline Moullot, mis à jour le 03.07.2012 à 16 h 31

Kim-Jong Un/Petersnoopyvia FlickrCC Licenceby

Kim-Jong Un/Petersnoopyvia FlickrCC Licenceby

Kim Jong-un met la Corée du Nord à la mode. Porter des chaussures compensées et des boucles d’oreilles y est désormais autorisé, rapporte ABC News.

Jusqu’en 2010, le pantalon n’était toléré que pour les femmes travaillant dans les champs ou à l’usine. Kim Jong-un avait proposé cette réforme à son père, posant alors les prémices de cette révolution de la mode en Corée.

«Si on était arrêtées, la police pouvait couper votre pantalon pour le transformer en jupe», raconte à ABC Park Ye-kyong, aujourd’hui réfugiée à Séoul. Alors que les télévisions occidentales montrent souvent des images de famine et de misère en Corée du Nord, Park Ye-kyong leur répond: «Oui, nous avions faim. Mais toutes les femmes veulent être belles

Les chaussures compensées sont ainsi devenues le deuxième objet le plus populaire en Corée du Nord 2011 selon une étude de l’institut de recherche économique Samsung.

Selon un expert de cet institut, Kim Jong-un cherche à «donner une image chaleureuse de père de la nation, comme son grand-père».

Les hamburgers-frites deviennent également un repas encouragé par les autorités dans un pays qu‘il veut transformer en «paradis des enfants»

«La Corée puissante et prospère du futur dans laquelle vous serez les maîtres sera un des pays les plus puissants où chaque maison sera pleine de rire et tout le monde vivra en harmonie», a annoncé le dirigeant devant 20.000 enfants de Pyongyang.

La télévision nord coréenne a même montré des images de Kim revêtu d’un chapeau de paille et regardant des montagnes russes avec un grand sourire au parc d’attraction de Mangyongdae en mai, selon le Daily Mail. Des sorties dans des parcs et au zoo ont été organisées pour les enfants, pleurant à la vue de leur leader qui portait une écharpe rouge –le symbole des enfants en Corée du Nord.  «Ces équipements sont des cadeaux éternels de notre cher leader à notre peuple», a commenté la télévision d’Etat après l’acquisition de nouvelles montagnes russes.

Troisième objet le plus populaire, le téléphone portable. Le seul opérateur autorisé en Corée du Nord, la compagnie égyptienne Orascom, aurait vendu plus d’un million de portables mais ce chiffre peut être multiplié si l'on considère les nombreux téléphones de contrebande acquis en Chine.

«Dans les rues d’une ville où les voitures sont de plus en plus nombreuses, les images de Nord-Coréens pendus à leur téléphone portable sont devenues banales»,  décrit La Croix.

Une ouverture sur le monde qui reste à relativiser. Selon l’AFP, un rapport dévoilé par le quotidien japonais anti-nucléaire Tokyo Shimbun a révélé le 2 juillet que Kim Jong-il avait commandé la fabrication de bombes nucléaires et indiquerait même: «D’un point de vue militaire, il est évident que nous devrions utiliser du plutonium et de l’uranium enrichi pour fabriquer des bombes nucléaires.»

La publication d’un tel document aurait pour objectif de faire comprendre aux cadres du parti que Kim Jong-un continue la politique militaire nucléaire de son père afin de protéger son pays.  

 

Pauline Moullot
Pauline Moullot (146 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte