Life

Les sirènes n'existent pas, annonce l'administration américaine

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 06.07.2012 à 9 h 25

Mermaid / Jolante via Flickr CC Licence By

Mermaid / Jolante via Flickr CC Licence By

«Aucune preuve de l'existence d'humanoïdes aquatiques n'a jamais été trouvée.» C'est ce qu'a rappelé la très sérieuse NOAA —National Oceanic and Atmospheric Administration (Administration nationale de l'océan et de l'atmosphère)— dans un communiqué publié sur son site Internet.

Pourquoi une administration scientifique, dont le rôle est de publier des rapports sur le changement climatique, les risques de tsunami ou les stocks de pêche, se met-elle soudainement à démentir l'existence d'une légende antique, celle des sirènes? Après tout, le Bureau des mines des Etats-Unis ne publie pas des communiqués pour affirmer qu'on n'a jamais découvert de dragons ou de trolls sous terre, remarque News Discovery.

Cette déclaration est une conséquence de la diffusion sur la chaîne américaine Animal Planet d'un docu-fiction sur les sirènes, intitulé: «Sirènes: le corps retrouvé». «Un étrange et convaincant documentaire sur l'existence des sirènes, à quoi elles pourraient ressembler et pourquoi elles sont restées cachées... Jusqu'à maintenant», précisait la chaîne.

Mais quelques scènes de l'émission, dont la mention d'un son étrange enregistré sous l'eau, ont suffi à attiser la curiosité du public pour ces animaux mythiques à torse d'homme —et surtout de femme, comme dans l'Odyssée d'Homère— et à queue de poisson. De vrais scientifiques de la NOAA étaient même interviewés, le documentaire ayant mêlé informations crédibles et inventions pures.

Bien que la chaîne ait précisé qu'il s'agissait de science-fiction, la NOAA a dû publier ce «démenti» pour faire face aux demandes nombreuses du public. Certains téléspectateurs n'avaient pas bien compris les règles du genre, mélange manifestement très crédible de fiction et de faits avérés...

L'administration américaine a l'habitude de démentir les rumeurs. Comme nous vous le signalions en janvier 2012, la Maison Blanche avait dû démentir l'«information» selon laquelle Barack Obama s'était téléporté sur Mars dans sa jeunesse.

Et en novembre 2011, elle avait assuré n’avoir «aucune preuve de l'existence de vie en dehors de notre planète, ni posséder de quelconque information sur des contacts qui auraient été pris par des extraterrestres avec des humains» en réponse à deux pétitions qui avaient recueilli ensemble 17.000 signatures, demandant au gouvernement de divulguer les preuves de l'existence d'extraterrestres.

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte