Monde

Les policiers britanniques craignent de nouvelles émeutes

Fabien Jannic-Cherbonnel, mis à jour le 02.07.2012 à 11 h 08

Riot Police zoonbar via Flickr CC License by

Riot Police zoonbar via Flickr CC License by

La police britannique craint un retour des émeutes de l’été 2011 pendant les Jeux olympiques de cet été, d’après un rapport, rapporte The Guardian.

Selon l’étude, la plupart des officiers qui sont intervenus durant les émeutes d’août dernier pensent que des évènements similaires auront probablement lieu à nouveau cet été. Pour les policiers interrogés, la cause de ces violences est à chercher du côté de la situation sociale et économique du Royaume-Uni.

Un surintendant de la police de Manchester explique pourquoi il s’attend à du désordre:

«Si vous pensez que vous avez un mauvais climat économique, des températures élevées, un type d’évènement qui peut le déclencher… Oui, je pense [que des émeutes pourraient éclater cet été]. Parce que je ne pense pas que quoique ce soit ait changé entre maintenant et août dernier, et la seule chose qui est différente, c’est que les gens pensent: les émeutes c’est fun.»

130 officiers interrogés

Le rapport souligne également que les forces de police étaient mal préparées aux évènements de l’été 2011. Ainsi, les policiers auraient trop tardé à activer le système d'alarme nationale, un système qui appelle toutes les ressources du pays disponibles à se concentrer sur un point. En cause également, la méconnaissance des réseaux sociaux de la part de la police. Les émeutiers utilisaient notamment BBM, le service de messagerie instantanée de Blackberry.

130 officiers de huit corps de police différents ont été interrogés dans le cadre de la recherche conduite par la London School of Economics et le Guardian.

Presque toutes les personnes interrogées racontent que les émeutes ont été le plus grand challenge physique et psychologique de leur carrière. Les officiers ont même expliqué être stupéfaits que personne ne soit mort.

Cette étude paraît alors que certains policiers contestent les coupes budgétaires que la ministre de l’Intérieur veut Theresa Mayveut mettre en place. Paul McKeever, le président de la fédération de police, explique que les forces de l'ordre auraient des difficultés à contrôler de futures émeutes si les mesures d’austérité venaient à être appliquées.

Fabien Jannic-Cherbonnel
Fabien Jannic-Cherbonnel (121 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte