Monde

L'ONU crée la journée mondiale du bonheur

Temps de lecture : 2 min

REUTERS
REUTERS

A l’ONU, il y a des résolutions plus faciles à voter que d’autres. En attendant que les représentants de la Russie et de la Chine acceptent de condamner les massacres de Bachar el-Assad en Syrie, les 193 membres de l’organisation ont adopté par consensus une nouvelle résolution instituant une «journée internationale du bonheur».

Nous vous avions déjà raconté l’embouteillage de journées mondiales, 90 décidées par la seule ONU, sur les 200 journées mondiales que nous avions recensées. Il y a la Journée des Nations Unies pour les droits de la femme et la paix internationale, ou Journée internationale de la femme (8 mars), probablement une des plus connues, la journée de poésie, la journée des oiseaux migrateurs, celle de l’amitié, de la Journée mondiale de la bronchopneumopathie chronique obstructive (le 17 novembre si vous l'avez oublié)… Mais il n’y avait pas celle du bonheur.

Dans sa résolution, l’Assemblée générale de l’ONU «invite tous les États Membres, les organismes des Nations Unies et les autres organisations internationales et régionales, ainsi que la société civile, à célébrer cette Journée “comme il se doit”, notamment dans le cadre d’initiatives éducatives et d’activités de sensibilisation».

Une journée gadget? Elle est en tout cas, bien dans l’air du temps, puisque nombreux sont les Etats et les économistes qui cherchent élaborer de nouvelles mesures afin de mieux prendre en compte l’importance de la recherche du bonheur et du bien-être pour le développement afin d’orienter leurs politiques nationales. C’est d’ailleurs le but de cette journée : faire prendre conscience aux gouvernements qu’il «faut envisager d’adopter la croissance économique dans une optique plus large, plus équitable et plus équilibrée, qui favorise le développement durable, l’élimination de la pauvreté, ainsi que le bonheur et le bien-être de tous les peuples».

Il y avait déjà eu l'élaboration de l'IDH, indice de développement humain, par le prix nobel d'économie Amartya Sen. L’OCDE avait ensuite créé l'indice du «bien-être», pour compléter son traditionnel PIB par tête, la production par habitant, utilisé depuis 70 ans dans tous les pays. L’institut d’économie et de paix (Institute of Economics & Peace) a publié un indice pour mesurer la paix, critère implicite du bien-être d’une population.

Il est composé de 23 indicateurs allant du niveau des dépenses militaires du pays à ses relations avec les pays voisins et le niveau de respect des droits de l’homme, celui de la démocratie et de la transparence, l’éducation et le bien-être national. Une conférence a été organisée à Berkeley, en Californie, du 23 au 25 mars 2012 et modestement baptisée «l'économie du bonheur». En France, Nicolas Sarkozy avait crée une commission le sujet, etc…

Comme un bonheur n’arrive jamais seul, cette nouvelle journée mondiale aura lieu le 20 mars. Le même jour que la journée mondiale du français.

A lire sur le sujet La recette du bonheur; Peut-on mesurer le bonheur? et tout notre dossier bonheur

Johan Hufnagel

Newsletters

De plus en plus de jeunes filles abandonnent l'école au Cachemire

De plus en plus de jeunes filles abandonnent l'école au Cachemire

Leurs parents veulent les préserver des violences du conflit qui touche la région.

La guerre Iran-Israël n'aura pas lieu (du moins pas tout de suite)

La guerre Iran-Israël n'aura pas lieu (du moins pas tout de suite)

Si l’escalade militaire entre Téhéran et Tel-Aviv sur le théâtre syrien est inédite, les enjeux géopolitiques dans la région réduisent les risques de dérapage en guerre ouverte.

Paris et Ankara dans un bras de fer sur le Kurdistan syrien

Paris et Ankara dans un bras de fer sur le Kurdistan syrien

La tension est montée d’un cran entre Ankara et Paris, à l’ombre du déploiement de forces spéciales françaises dans le Rojava et de l’appui diplomatique peu équivoque au projet d’autonomie territoriale kurde en Syrie.

Newsletters