Culture

L'évolution d'Internet vue par les sites de film

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran du site du film To Rome With Love, de Woody Allen, qui sort le 4 juillet 2012.
Capture d'écran du site du film To Rome With Love, de Woody Allen, qui sort le 4 juillet 2012.

Contrairement à la plupart des contenus sur Internet, les sites des films ne sont utiles que pendant un bref instant. Et perdent de la valeur peu de temps après la sortie du film. Pour autant, la plupart restent toujours en ligne, rapporte The Atlantic Wire.

Selon IMDB, c’est le film Stargate (1994) qui a eu le premier site promotionnel. Malheureusement pour nous, ce site historique n’existe plus. Mais pour vous donner une idée de ce que à quoi ressemblaient les sites des années 1990, il vous suffit de vous rendre sur le site de la série The Amanda Show, qui pourrait faire bonne figure aux Craypion.

Le site a tous les travers de l'époque: une mauvaise économie de l’espace, c'est-à-dire que toutes les informations sont au milieu de la page, le bandeau est en GIF animés paillettés et la musique se lance automatiquement. Malgré tout, ces détails sont devenus les marques de fabrique des années 1990.

A la fin des années 1990, les sites se font plus simples, à l’instar de Vous avez un message ou Il faut sauver le soldat Ryan. Toujours beaucoup d’espace vide, mais on peut faire plus de choses, comme écouter des extraits du film ou encore admirer des photos.

Les années 2000

Début des années 2000, les sites deviennent «interactifs», dans la mesure de l'époque, comme Le Monde Perdu: Jurrasic Park (2001) ou Wild Wild West (1999). Peu de texte sur la page principale, il suffit de cliquer sur les icônes pour se rendre au contenu désiré.

Au milieu des années 2000, on retrouve certains travers des années 1990, comme la musique automatique des sites des films Napoleon Dynamite (2004) ou Garden State (2005). De plus dans ce dernier film, de la pluie –qui ressemble à du GIF animé– coule sur le visage de Zach Braff, emo style. Mais l’arrivée du format flash permet de voir des séquences vidéo ou des photos animées.

Aujourd’hui, les sites commencent par la bande-annonce du film (que l’on peut fermer pour accéder au site directement), les informations sont réparties sur l’ensemble de la page et le design ressemble à l’esthétique du film, comme on peut le constater dans les deux films qui sortiront cet été: le dernier Woody Allen, To Rome With Love et The Dark Knight Rises.

Delphine Dyèvre

Newsletters

Les habitants de l'île de Pâques veulent récupérer leurs moaï

Les habitants de l'île de Pâques veulent récupérer leurs moaï

Une délégation sera envoyée à Londres pour discuter de l'éventuel rapatriement de deux statues exposées au British Museum

Les amours contrariées du cinéma latino-américain et des transidentités

Les amours contrariées du cinéma latino-américain et des transidentités

En Amérique latine, le cinéma a récemment vu se multiplier les thématiques et les interprètes trans*. Mais cette avancée cache trop souvent une vision stéréotypée et misérabiliste.

Festival Un état du monde : focus sur Joachim Trier et Fabcaro

Festival Un état du monde : focus sur Joachim Trier et Fabcaro

Avec le réalisateur norvégien et l’auteur de BD montpelliérain, le Forum des images met à l’honneur un chroniqueur du temps présent et un partisan d’une lecture ironique du réel.

Newsletters