France

Quand «Madame Figaro» s'attaque à Madame Figaro

Fabien Jannic-Cherbonnel, mis à jour le 29.06.2012 à 9 h 14

Capture d'écran du blog de Mme Figaro après son changement de nom.

Capture d'écran du blog de Mme Figaro après son changement de nom.

Comment avoir mauvaise presse sur Internet en une leçon? En attaquant en justice quelqu’un qui porte le nom de votre marque: c’est ce que vient de faire le groupe Le Figaro, révèle Rue89.

Tout commence avec une institutrice dont le nom de famille se trouve être Figaro. Celle-ci décide d’ouvrir un blog sur l’éducation appelé «La classe de Mme Figaro». Logique. Sauf que après quelques temps d'existence, l’institutrice  reçoit un email du groupe de presse Le Figaro qui la menace de la trainer en justice si elle ne change pas le nom de son blog parce que celui est presque le même que le titre Madame Figaro.

Elle propose une solution à l’amiable, mais rien n’y fait. S’ensuit un échange de mails «de moins en moins courtois» et une mise en demeure de l’avocat du Figaro l’accusant de «contrefaçon de marque».

L’institutrice fini donc par rebaptiser son blog «Les chantiers de l’apprentissage»:

«Je n’ai pas la carrure ni les moyens d’affronter ces gens en justice, j’ai donc pris la décision de modifier le nom de mon blog.»

L’affaire ne s’arrête cependant pas là puisque un comité de soutien se met en place sur Internet. C'est ce que l'on appelle un sérieux cas de bad-buzz. De nombreux commentaires sont postés sur la page Facebook du magazine et mercredi 28 juin, la rédaction répond dans un message :

«Engrenage quand tu nous tiens... Comme tout un chacun, nous sommes très attentifs à la protection de notre marque. Dont acte. Nous prenons contact directement avec Mme Figaro pour trouver, nous en sommes sûrs, le moyen de vivre notre homonymie dans la bonne humeur !»

L’institutrice a ensuite reçu un email de la directrice de la rédaction du titre, lui promettant de régler la situation.

Et ce jeudi, le site du Madame Figaro a publié une «réponse de “Madame Figaro” à Madame Figaro» dans lequel la direction du magazine dit regretter le «malentendu»:

«En aucun cas il n’a été demandé à Madame Elise Figaro de modifier le contenu de son blog. Le Groupe Figaro a seulement souhaité que son prénom soit ajouté.

Nous sommes navrés de cet incident et comprenons que la mise en demeure dont son blog a fait l’objet ait pu la heurter.

Nous avons pris contact dès hier avec Madame Elise Figaro pour trouver une solution qui permette aux deux marques homonymes de cohabiter sereinement.
Si Madame Elise Figaro le souhaite, nous serons heureux de lui ouvrir une tribune libre sur notre site.»

A suivre...

Fabien Jannic-Cherbonnel
Fabien Jannic-Cherbonnel (121 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte