Culture

The Amazing Spider-Man: quand l'overdose de promo se retourne contre les studios

Alexandre Hervaud, mis à jour le 27.06.2012 à 19 h 14

Affiche de The Amazing Spider-Man

Affiche de The Amazing Spider-Man

Il y a quelques semaines, on dressait un état des lieux plutôt inquiet de l'overdose promotionnelle en vogue à Hollywood, où les blockbusters semblent désormais voués à être présentés ad nauseam par une avalanche de bandes-annonces différentes en dévoilant toujours plus sur les films avant leur sortie.

The Amazing Spider-Man, nouvelle incarnation du superhéros Marvel signée Marc Webb, était cité aux côtés de Prometheus comme l'exemple type du film surmarketé. Manquant à tous nos devoirs de data-journalistes, on avait alors omis de calculer, en minute, la durée totales d'images inédites distillées parmi tous ces extraits, teasers, clips, etc.

On le sait désormais grâce à la bonne volonté d'un internaute canadien cinéphile surnommé Sleepy Skunk, adepte des remontage vidéo bien ficelés: 25 minutes du film ont été disséminés par Sony, et assemblés chronologiquement par Sleepy Skunk dans un montage qui cartonne actuellement sur le Net. Ce qui représente pas moins de 18% du métrage total de 136 minutes qui sortira en salle le 4 juillet prochain!

L'internaute chafouin s'est expliqué sur ses motivations, déclarant:  

«Plutôt que d'écrire un essai sur la façon dont les studios en dévoilent trop, j'ai utilisé mes capacités de montage pour les critiquer avec des images plutôt qu'avec des mots.»

Décidément plaisantin, Sleepy Skunk est même allé jusqu'à poster un teaser de son œuvre pour aller jusqu'au bout de son propos:

Résultat des courses: la fermeture immédiate de son compte Vimeo (sans avertissement ni sommation) exigée par Sony, déjà bien embêté par la relative fraîcheur avec laquelle le film a été accueilli par les journalistes et blogueurs après ses premières projections. Rien qu'en France, sur la plateforme SensCritique, le film totalise à l'heure actuelle une note moyenne de 5,8/10 auprès de 26 spectateurs, soit la pire note de la saga Spider-Man après le décevant troisième opus réalisé par Sam Raimi en 2007. On comprend dès lors mieux la promptitude avec laquelle le studio a réagi, mais sans succès: malgré la suppression du compte Vimeo en question, la vidéo continue de circuler via d'autres hébergeurs.

Du blog AdWeek au site Indiewire, beaucoup d'observateurs mettent en évidence via la vidéo l'absurdité du déballage promo incessant, dénonçant «la culture de la preview». Ce type de remontage par les fans, déjà évoqué dans notre article précédent, est monnaie courante et souvent bien acceptée par les studios dès lors qu'il ne s'agit que de relais bonus de publicité virale.

Il y a quelques jours, un internaute publiait sur YouTube une vidéo récapitulant les quatre saisons de l'excellente série Breaking Bad, via un montage efficace malgré l'horripilante bande originale de Requiem for a dream utilisée pour la 829e fois:

Idéalement postée à trois semaines du début de la cinquième saison sur la chaîne AMC, la vidéo n'a pour l'instant pas été retirée de la plateforme, bien que Sony possède les droits de la série. Il est vrai que dans ce cas précis, le montage a plus vocation à rameuter de nouveaux téléspectateurs qu'à critiquer une stratégie de communication vacillante...

A. H.

Alexandre Hervaud
Alexandre Hervaud (231 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte