Life

«Fucking Tourist», une exposition photo contre les touristes

Delphine Dyèvre, mis à jour le 27.06.2012 à 16 h 50

 Fucking tourist / Bali  / jolipunk.com via FlickrCC

Fucking tourist / Bali / jolipunk.com via FlickrCC

Avis à tous ceux qui ne supportent pas les touristes et leur manie de prendre tout et n'importe quoi en photo, une exposition vous rend hommage. Rien que son nom ne laisse aucun doute sur le sujet: «Fucking Tourist» (putain de touriste, NDLR). Vous avez jusqu’au 24 juillet pour voir à Paris le travail du photographe Nicolas Demeersman (aka Jolipunk), ou même lui acheter un exemplaire. 

Sur chacune des photos vous y voyez un «local» qui fait un doigt d’honneur à l’objectif. L’idée du photographe lui est venue lors d'un de ses voyages, raconte-t-il sur son site, quand quelqu'un a refusé d’être pris en photo:

«Désolé, mais tous les touristes nous mitraillent comme des objets de folklore… Et un jour on se retrouve en carte postale! Donc pas de photo pour moi.»

D’abord furieux qu’on puisse croire que ces photos finiraient en carte postale, il s’est finalement rangé du côté des locaux et durant ses voyages à Bali, Cuba et au Pérou, il a fait des portraits «où, pour une fois, ils peuvent exprimer leur ressenti» et qui ne finiraient pas en carte postale, qui seraient «inexploitables», selon lui.

Droits réservés © jolipunk

 

Pour voir tous les clichés du photographe, rendez-vous sur son site.

Delphine Dyèvre
Delphine Dyèvre (57 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte