Monde

Des ingénieurs tchèques inventent un vélo volant

Temps de lecture : 2 min

Capture d'écran
Capture d'écran

Amis cyclistes, vous en avez ras le guidon de pédaler sur le bitume au milieu des gaz d’échappement des voitures? Après la voiture volante, voici le vélo volant ou FBike, réalisé par un groupe d’ingénieurs tchèques pour pouvoir flotter et planer au-dessus des routes grâce à six hélices. Selon Wired, le prototype devrait réaliser son vol inaugural en août.

L’idée peut sembler absurde, mais voici un vélo électrique, mesurant 3 mètres 50 de long et 2 mètres 50 de large, muni de six hélices (deux contrarotatives placées à l’avant et à l’arrière, et deux simples latérales) qui lui permettent de décoller à la verticale, rien qu’avec la force musculaire des jambes, indique le site Technologic Vehicles.

Il pourrait permettre des vols de courte durée, jusqu’à cinq minutes environ. Sur la route, il dispose d'une autonomie de 30 à 50 minutes pour une vitesse maximale de 50km/h.

Chaque hélice est dotée d’un moteur (10kW pour l’avant et l’arrière, et 3.5kW pour les latérales). Le FBike a recours à une batterie Lithium-Polymère (50Ah) de 20 kg positionnée en dessous du châssis pour ne pas perturber le centre de gravité de la machine, rapporte le site Ubergizmo. Le poids total du FBike est de 85kg.

Selon le site Technologic Vehicles, le vélo, fruit d’un partenariat entre Technodat, Duratec et Evektor, est sans ambition commerciale. Le projet appelé Design Your Dreams team sera présenté en septembre lors de l'International Engineering Fair de Brno.

Chris Malloy, un ingénieur australien, avait déjà réalisé en 2011 un prototype de moto volante, l'Hoverbike (ou MotoCoptère). «Pouvant atteindre les 278 km/h et une altitude de 3.000 mètres, l’Hoverbike a pour but de remplacer les hélicoptères uni-personnels très utilisés en Australie», rapporte le journal du Geek.

Mélody Piu

Newsletters

De plus en plus de jeunes filles abandonnent l'école au Cachemire

De plus en plus de jeunes filles abandonnent l'école au Cachemire

Leurs parents veulent les préserver des violences du conflit qui touche la région.

La guerre Iran-Israël n'aura pas lieu (du moins pas tout de suite)

La guerre Iran-Israël n'aura pas lieu (du moins pas tout de suite)

Si l’escalade militaire entre Téhéran et Tel-Aviv sur le théâtre syrien est inédite, les enjeux géopolitiques dans la région réduisent les risques de dérapage en guerre ouverte.

Paris et Ankara dans un bras de fer sur le Kurdistan syrien

Paris et Ankara dans un bras de fer sur le Kurdistan syrien

La tension est montée d’un cran entre Ankara et Paris, à l’ombre du déploiement de forces spéciales françaises dans le Rojava et de l’appui diplomatique peu équivoque au projet d’autonomie territoriale kurde en Syrie.

Newsletters