Culture

Comment Aaron Sorkin («A la Maison Blanche», «The Social Network», «The Newsroom»...) recycle ses répliques

Temps de lecture : 2 min

Aaron Sorkin, en 2009. Pruneau via Wikimedia Commons.
Aaron Sorkin, en 2009. Pruneau via Wikimedia Commons.

Avez-vous regardé le pilote de la nouvelle série écrite par le scénariste-star Aaron Sorkin, The Newsroom, sur la vie d’une rédaction télé américaine, diffusé dimanche 24 juin aux Etats-Unis sur HBO?

Que ce soit le cas ou non, vous pouvez en tout cas vous rafraîchir la mémoire sur ses œuvres passées en regardant cette compilation de sorkinisms, des répliques récurrentes de ses séries télé (Sports Night, A la Maison Blanche, Studio 60 on the Sunset Strip) et des films qu’il a écrits ou coécrits (Bulworth, Des Hommes d’honneur, Malice, La Guerre selon Charlie Wilson, The Social Network). Sans oublier une citation du discours de Tom Hanks lors de son Oscar pour Philadelphia en 1994 («The streets of heaven are too crowded with angels») qu'il a ensuite replacée dans la bouche du président Bartlet dans A la Maison Blanche.

Son auteur, Kevin Porter, explique que cette vidéo (qui a été relayée entre autres par Slate.com, The Daily What, Flavorwire...) «n’a pas été réalisée dans un but critique mais plutôt comme une excursion ludique à travers le merveilleux univers des répliques de Sorkin».

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

>>Suivre l'actualité des séries télévisées sur notre blog Têtes de séries.

Newsletters

«Irradiés», terrible et tendre incantation fatale

«Irradiés», terrible et tendre incantation fatale

Avec son dispositif visuel inhabituel, le film de Rithy Panh met en scène de manière bouleversante des visions des massacres du XX​e siècle comme questionnement inquiet d'une pulsion de mort de l'espèce humaine tout entière.

En Chine, le film «Fight Club» n'a pas du tout la même fin

En Chine, le film «Fight Club» n'a pas du tout la même fin

Le plan de Tyler Durden n'était pas franchement en phase avec l'idéologie du PCC.

Thierry Mugler, le couturier qui rendait les corps spectaculaires

Thierry Mugler, le couturier qui rendait les corps spectaculaires

Ce créateur emblématique des années 1980 est mort le 23 janvier à l'âge de 73 ans.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio