Culture

Les 10 meilleurs films d'animation selon Terry Gilliam

Mélody Piu, mis à jour le 26.06.2012 à 16 h 54

Capture d'écran

Capture d'écran

Terry Gilliam, membre des Monty Python et réalisateur notamment de Brazil (1985), avait publié en 2001 dans le Guardian son top 10 des meilleurs films d’animation de tous les temps. Mais à cette époque, YouTube n’existait pas. A présent que les vidéos sont disponibles, le site OpenCulture fait revivre cette liste en y ajoutant les courts-métrages.

Le top Ten de Terry Gilliam commence par The Mascot (Fétiche mascotte), un film de 1934 réalisé par l’animateur russe Ladislas Starewitch.

«Son travail est absolument à couper le souffle, surréaliste, inventif et extraordinaire, englobant tous les éléments que Jan Svankmajer, Walerian Borowczyk et les Frères Quay ont fait par la suite. […] C'est là que tout a commencé.»

Dans les années 1960, Stan Vanderbeek crée des films surréalistes à partir de coupures de magazines et de journaux. Pour Terry Gilliam, c’est notamment Breath Death (1964) qui a été «une source d’inspiration particulière».

Terry Gilliam revient sur Les Jeux des Anges (1964), de Walerian Borowczyk, un cinéaste et plasticien polonais mais qui a vécu une partie de sa vie en France:

«Une première expérience d’animation qui est tout à fait impressionniste.»

Jan Švankmajer est un réalisateur surréaliste tchèque dont le travail a notamment influencé Tim Burton, The Quay Brothers et Terry Gilliam lui-même, rapporte le site OpenCulture. Terry Gilliam choisit alors le court métrage en stop motion (animation image par image) Les Possibilités du dialogue datant de 1982.

The Street of Crocodiles est également un court métrage de 21 minutes en stop motion s’inspirant des écrits de Bruno Schulz. Le film a été réalisé en 1986 par Le Quay Brother, deux frères américains qui ont émigré en Angleterre en 1969, peu de temps après Terry Gilliam.

Le réalisateur de l’Armée des douze singes, revient aussi sur la série américaine déjantée  South Park  de Trey Parker et Matt Stone, qui met en scène quatre écoliers, Kyle, Stan, Cartman et Kenny. «Le truc est de si mauvaise qualité qu’il est miraculeux que cela fonctionne», précise Terry Gilliam dans le Guardian.

Les autres films qui font partie des 10 meilleurs films d’animation de tous les temps:

Out of the Inkwell par Dave Fleischer (1938)

Knick Knack de John Lasseter (1989)

Red Hot Riding Hood  de Tex Avery (1943)

Pinocchio de Walt Disney, Hamilton Luske et Ben Sharpsteen (1940)

Mélody Piu
Mélody Piu (32 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte