Monde

La vie est moins chère en Allemagne

Annabelle Georgen, mis à jour le 26.06.2012 à 10 h 47

Euro / Images_of_Money via Flickr CC Licence By

Euro / Images_of_Money via Flickr CC Licence By

Les Allemands ont un pouvoir d'achat plus élevé que la plupart de leurs voisins européens si l'on se fonde sur les prix des biens de consommation et des services, selon une étude comparative publiée sur le site d'Eurostat. L'an dernier, le niveau des prix en Allemagne était inférieur de 3,4% à la moyenne globale des 27 pays de l'Union européenne, alors que côté français il la dépassait de 11%. L'étude prend en compte les biens et les services dont les coûts ne sont pas financés par l'Etat ou des institutions à but non lucratif, loyers y compris. Les dépenses liées à l'achat d'un bien immobilier n'ont pas été retenues dans le calcul.

Une lecture plus fine des chiffres tempère pourtant ce constat. Les prix ont par exemple davantage augmenté en Allemagne qu'en France par rapport à l'année précédente, grimpant de 2,5% contre 2,3% côté français, rapporte le quotidien Welt.

«Un regard critique sur les chiffres révèle aussi qu'un préjugé très populaire est faux: bien qu'il y ait de nombreux hard-discounts, les denrées alimentaires ne sont pas bon marché. Les prix de ce type de produits sont en moyenne 10% au-dessus de ceux des autres pays de l'Union européenne. Même en comparaison avec les autres catégories telles que les vêtements et les divertissements électroniques, c'est la plus haute augmentation», note le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung.

La hausse des salaires a par ailleurs été plus importante en France qu'en Allemagne dans le secteur de l'industrie et de l'économie (2,5% contre 2,1%) entre 2010 et 2011. Rappelons également que le Smic a augmenté de 1,6% le 1er janvier 2012 et qu'il augmentera de 2% au 1er juillet, et qu'il n'existe pas de salaire minimum national en Allemagne, celui-ci n'étant été mis en place que dans certaines branches professionnelles.

La palme de la vie chère revient au Danemark, dont le niveau des prix dépasse la moyenne européenne de 42,2%. Si l'on sort du cadre de l'UE, la Suisse, sans surprise, bat tous les records, avec 61,8%. A l'inverse, c'est en Macédoine que la vie est la moins coûteuse, avec un niveau des prix deux fois moins cher (-54,8%).

Annabelle Georgen
Annabelle Georgen (343 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte