Life

Besoin de brainstormer? Allez dans un endroit bruyant, genre un café

Fabien Jannic-Cherbonnel, mis à jour le 22.06.2012 à 11 h 13

Café Rouge Sheffeild Tiger via Flickr CC License by

Café Rouge Sheffeild Tiger via Flickr CC License by

Si vous êtes à la recherche d’une solution à un problème lié à votre travail, votre premier réflexe est sans doute d’aller vous isoler. Vous avez tort. Selon une étude, il serait plus facile de se concentrer dans un lieu bruyant comme un café, rapporte le Time.

L’étude a été réalisée par une équipe de chercheurs dirigée par Ravi Mehta de l’Uuniversité de l’Illinois. D’après celle-ci, les pensées nouvelles viennent plus facilement dans un environnement avec un bruit de fond d’intensité modérée que dans le silence. C’est ce qu’explique le rapport:

«Pour des individus qui doivent chercher des solutions créatives à des problèmes de tous les jours, comme planifier un dîner (...), ou trouver un sujet de recherche intéressant à étudier, nos résultats suggèrent que plutôt que de s’enfermer dans une pièce pour essayer de trouver une solution, sortir de notre zone de confort et s’insérer dans un environnement relativement bruyant (comme un café) peut pousser le cerveau à penser de façon abstraite, et donc à générer des idées créatives.»

Le bruit crée de la créativité

Si vous vous dites que le bruit risque d’être trop gênant, vous avez raison. Et c’est justement ce dont vous avez besoin. Un environnement bruyant induit des «difficultés de processus», ce qui dérange votre façon de penser habituelle d’une telle manière que cela vous rendra créatif.

Tous les niveaux sonores ne se valent cependant pas, il vaut mieux choisir, comme l’explique Time, «un endroit qui est gentiment bruyant, plutôt que monstrueusement bruyant».

Comme le note The Atlantic, un environnement relativement calme correspond à 50 décibels et un bruit très fort correspond à 85 décibels. D’après les chercheurs, le niveau de bruit le plus stimulant se situe aux alentours de 70 décibels. A ce stade, le bruit de fond crée assez de distraction pour encourager les gens à penser avec plus d’imagination.

Les chercheurs ont réalisé l’étude en conduisant cinq expériences différentes. Les participants étaient testés sur leur créativité en fonction de l’intensité du bruit de fond. Les sujets devaient par exemple trouver des idées pour un nouveau type de matelas, ou énumérer des usages inattendus d'un objet commun.

L’étude ne s’intéresse pas seulement aux travailleurs. D’après les résultats, le niveau sonore pourrait aussi inciter les consommateurs à acheter des produits plus innovants. Les chercheurs suggèrent même aux entreprises d’équiper «leur showrooms avec un bruit de fond modéré».

Fabien Jannic-Cherbonnel
Fabien Jannic-Cherbonnel (121 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte