Braqueur n’est pas une profession rentable

REUTERS/Christian Hartmann

Dans une économie aussi difficile que celle d’aujourd'hui, vous pourriez être tenté de dévaliser une banque et de devenir braqueur. Selon un nouveau article du magazine Significance ce n’est pourtant pas un travail rentable.

Trois professeurs d’économie britanniques ont réalisé une étude sur les revenus des braqueurs, et conclu qu’en moyenne un braqueur de banque gagne £12,706.60 (soit environ 16.000 €) à chaque vol.  Aux Etats-Unis les braqueurs de banques ne gagnent en moyenne que $5.531  (environ 4.366€) par coup. Le salaire moyen annuel en Angleterre étant de £26,000 (32.231€), le voleur moyen anglais ne peut vivre comme quelqu’un de la classe moyenne que pendant six mois! Si un braqueur décide d'effectuer plusieurs casses, il encourt plus de risques de se faire arrêter, et une plus grande probabilité de finir en prison.

L’analyse souligne que «le crime présente, comme toute autre activité économique, des profits,  pertes, risques et  récompenses». L’analyse souligne également que seulement une banque sur cent est braquée chaque année. Un tiers des vols échoue.

Si néanmoins vous persistez et que vous voulez vraiment devenir braqueur, voici quelques conseils pour un casse efficace. D’abord, mieux vaut constituer une équipe en amont. Chaque personne supplémentaire augmente le montant de la somme volée: chaque personne peut gagner  £9.000 (environ 11.156€) selon l'etude. 

Les braqueurs expérimentés s’appuient sur leurs coéquipiers, ils peuvent ainsi diviser les tâches. Utilisez aussi une arme: quand les braqueurs le font, ils peuvent en général augmenter chacun la somme volée de £10.300 (~12,786€) explique l'analyse. Evidemment, le risque augmente d’autant: les braqueurs accusés de vol à main armée risquent des peines plus lourdes.

Diminution des vols

Il y a de moins en moins de casses ces dernières années au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, montre l’étude. Selon le WSJ c’est parce que la plupart  des opérations bancaires s'effectuent désormais en ligne, et les braqueurs savent que les banques «physiques» ne sont plus le lieu idéal où trouver de l’argent.

En 2011, 20% de l’argent volé a été récupéré par les services de police, soit une hausse de 15% par rapport aux années 2000. Les voleurs connaissent aussi les statistiques: le risque encouru est trop grand face au profit potentiel.