Life

Les dix jobs que les robots n’auront pas (enfin, pas tout de suite)

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 20.06.2012 à 11 h 26

tabletop assistant /  MattHurst via Flickr CC Licence By

tabletop assistant / MattHurst via Flickr CC Licence By

Vous pensiez que seuls les guichetiers de banque, les péagistes de sortie d’autoroute et les cassières de supermarché étaient remplaçables par un robot? Vous avez tort.

«Le nombre de métiers qui ne seront jamais faits par des robots est plutôt faible et il diminue à mesure que la technologie progresse»: c’est l’avertissement lancé par Mani Subramani, professeur associé de la Carlson School of Management de l’université du Minnesota, aux lecteurs du Fiscal Times.

L’ingénieur informatique Martin Ford confirme: «Les emplois qui contiennent une part de routine, y compris les emplois qualifiés, vont être menacés par l’automatisation.» Avec la crise économique, les grandes entreprises ont même accéléré le processus: elles sont devenues plus efficaces et elles ont besoin de moins d’employés, un facteur qui explique, pour partie, le peu d’offres sur le marché du travail et les maigres salaires proposés aux jeunes diplômés, poursuit le site d’informations économiques.

Et travailler dans un secteur de pointe ne vous protègera pas nécessairement! Reprenant l’article du Fiscal Times, le Huffington Post a réalisé un panorama des dix métiers qui restent —pour l’instant— du ressort exclusif de l’humain. Extraits:

La politique

Animer des meetings, faire des bisous à des enfants, serrer la pogne des homologues étrangers et prendre de grandes décisions devrait rester l’apanage du genre humain. Néanmoins, note Martin Ford, la raison la plus probable pour laquelle ils ne seront jamais remplacés est que «parmi les travailleurs, les politiciens ont un pouvoir d’un niveau inégalé quand il s’agit de protéger leurs propres intérêts».

Les professions intellectuelles «créatives»

C’est quand la capacité de jugement et la subjectivité entrent en jeu que les robots deviennent de piètre imitateurs de l’humain. Avocats, juges, analystes financiers ou architectes peuvent ainsi espérer sauvegarder leur job. Pas leurs assistants, chargés de recherches et autre clercs.

La santé et l’éducation

Parce que les interactions avec les patients sont quotidiennes et représentent un aspect important de la pratique, les métiers de la santé, du soin et de l’assistance sont moins menacés. Même si dans le futur, les humains disposeront de caissons d'auto-opération chirurgicale comme dans Prometheus, le moins qu'on puisse dire est que cette méthode manque de «savoir-être».

L’interaction joue aussi un rôle central dans le domaine de l'éducation, en particulier dans les petites classes. 

Les médias

Ne vous faites pas d’illusion. Les robots menacent déjà la presse. Laurence Ferrari n’a pour le moment pas été remplacée par un prompteur anthropomorphe, mais l’automatisation est en cours dans le secteur par le biais de robots-assembleurs et autres «fermes de contenu» capables de proposer des textes d’actualité. Mais il faudra bien quelqu’un pour mettre en forme et relire le robot-journaliste: c’est là que vous intervenez…

Le management de robots

Ben oui, il fallait y penser… A mesure que les machines remplacent les ouvriers et que l’automatisation se répand dans les chaînes de montage, les managers et informaticiens doivent pouvoir intervenir en cas de problème. Jusqu’à ce qu’on les remplace par des robots managers de robots?

L’assistance dans la vraie vie

La dernière proposition du Fiscal Times est la plus ironique: les centres d’assistance en ligne ou délocalisés exaspèrent tellement les consommateurs que les entreprises américaines commencent à rappatrier leurs centres d'appel et à ré-humaniser l’assistance au client. En gros, vous êtes un Siri avec des bras et des jambes.

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte