Monde

Un étudiant attaque sa copine avec du wasabi

Temps de lecture : 2 min

Wasabi and Ginger Electric / Steven Depolo via FlickrCC Licence by
Wasabi and Ginger Electric / Steven Depolo via FlickrCC Licence by

Attention au wasabi, c’est une arme qui peut s’avérer dangereuse, rapporte le Time. John McGuinness, étudiant de Springfield College dans le Massachusetts, a ainsi attaqué sa petite amie avec de la sauce piquante.

Alors qu’ils rentraient d’un bar, son amie a reçu un texto d’un homme, ce qui a mis McGuinness dans une rage folle. Le sergent de police Sean Sweeney a expliqué à WBZ NewsRadio:

«Ils se sont disputés quasiment sans interruption sur le chemin du retour, après qu’elle a reçu ce message.»

La jeune fille l’a alors déposé devant chez lui. Elle allait partir quand le jeune homme de 22 ans ressort et la rappelle, tenant à la main un jean de la jeune fille recouvert de sauce wasabi.

Il lui a lancé au visage, la jeune fille recevant alors du wasabi dans les yeux. Elle a tenté de regagner son véhicule, mais le jeune homme l’a suivi et a mis du wasabi dans sa voiture.

Selon la police, la jeune femme a réussi à rincer ses yeux grâce à une bouteille d’eau qui restait dans le véhicule, ce qui lui a permis de (re)voir et d’appeler la police.

L’étudiant va être poursuivi pour agression, coups et blessures, violence domestique et intimidation de témoin.

Delphine Dyèvre

Newsletters

YouTube, réseau préféré de l’extrême droite américaine

YouTube, réseau préféré de l’extrême droite américaine

Le site de partage de vidéos est l'un des outils de radicalisation les plus puissants.

Une petite annonce fait tomber Républicains et Démocrates dans le même panneau

Une petite annonce fait tomber Républicains et Démocrates dans le même panneau

Les deux camps avaient tort.

À Londres, les élites déclarent la guerre aux sous-sols géants

À Londres, les élites déclarent la guerre aux sous-sols géants

Les propriétaires des quartiers chics londoniens ne veulent plus des extensions souterraines démesurées des résidences de leur voisinage.

Newsletters