Life

Quelle est la ville la plus chère pour les expatriés?

Delphine Dyèvre, mis à jour le 14.06.2012 à 11 h 18

TOKYO Night  / DORONKO via FlickrCC Licence by

TOKYO Night / DORONKO via FlickrCC Licence by

On sait déjà quelles sont les villes les plus cools d’Europe, voilà un nouveau classement sur les villes les plus chères pour les expatriés, réalisé par le cabinet britannique Mercer. Et c’est Tokyo qui arrive en tête, doublant le Luanda (Angola) qui de premier en 2011 passe à deuxième en 2012. Comme l’année dernière, c’est Karachi (Pakistan) qui est la ville la moins chère pour les expatriés.

D’après le LA Times, 214 villes ont été étudiées, avec New York utilisée comme ville de base. Le cabinet de ressources humaines a comparé différentes catégories de prix, comme celui des transports, du logement, de la nourriture ou encore de l’habillement.

Ce que ce classement souligne, c’est combien la crise de la dette européenne a fait baisser le coût de la vie en Europe. Ainsi, Londres a perdu sept places et se retrouve 25e, Paris perd 10 places et passe de 27e à 37e, Milan est 38e et perd treize places et Rome, qui perd huit places, est 42e.

Du côté américain, c’est toujours New York qui est la ville la plus chère des Etats-Unis (33e), mais Los Angeles (68e) et San Francisco (90e) en augmentant de neuf et seize places, la rattrapent lentement. Au Canada, c’est toujours Toronto qui est en tête (61e), suivi de près par Vacouver (63e). Sur le Telegraph, Nathalie Constantin-Métral, coordinatrice de l'enquête, explique:

«En Amérique du Nord, la plupart des villes ont progressé au classement étant donné que le dollar s’est renforcé par rapport à la plupart des autres monnaies mondiales».

Si vingt villes africaines se retrouvent dans le premier tiers du classement, c’est parce que les prix montent vite quand on recherche un logement de bonne qualité et sécurisé. Le prix élevé des produits importés, qu’apprécient les expatriés, augmentent encore le prix du coût de la vie dans ces villes.

Au final, ce sont les villes d’Australie et de Nouvelle-Zélande qui ont le plus progressé dans le classement, selon la coordinatrice de l’enquête c’est parce que la demande et les prix de l’immobilier ont augmenté, sachant que la quantité disponible est limitée. Sans oublier que le dollar néo-zélandais est fort.  La ville d’Adelaïde a ainsi bondi de dix-neuf places, et se retrouve 27e au classement.

Top 10 des villes les plus chères pour les expatriés:

  • 1) Tokyo
  • 2) Luanda
  • 3) Osaka
  • 4) Moscou
  • 5) Genève
  • 6) Singapour - Zurich
  • 8) Ndjamena
  • 9) Hong Kong
  • 10) Nagoya
Delphine Dyèvre
Delphine Dyèvre (57 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte