Monde

La paix dans le monde a progressé en 2011

Mélody Piu, mis à jour le 13.06.2012 à 11 h 58

War and Peace/ Jayel Aheram via Flickr CC License by

War and Peace/ Jayel Aheram via Flickr CC License by

Le monde est-il devenu plus pacifique en 2011? Oui, si l'on en croit  le sixième rapport annuel du Global Peace Index, publié ce mardi. Il montre, pour la première fois depuis 2009, qu’il y a une nette amélioration dans la plupart des régions avec un recul de 1,5% de la violence mondiale par rapport à l’an passé. Mais le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord font exception.

L’enquête réalisée par l’Institute for Economics and Peace a porté sur 158 pays, du plus pacifique au plus dangereux par rapport à 23 indicateurs, allant du nombre de victimes dans les conflits armées, en passant par la criminalité, les manifestations violentes ou bien les relations avec les pays voisins.

 

Le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord en recul

L'amélioration a profité à toutes les régions du monde, excepté l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient. Pour la première fois, l'Afrique subsaharienne n'est plus la région du globe la plus dangereuse. D’après Steve Killelea, le fondateur du Global Peace Index, les guerres régionales s’y sont affaiblies, et l’Union africaine s’est efforcée de développer une intégration économique ainsi que politique, indique le Figaro. La Somalie (158e), le Zimbabwe (140e) et Madagascar (99e) se sont nettement améliorés, même si la Somalie figure en queue de peloton, précédée par l’Afghanistan (157e), le Soudan (156e), l’Irak (155e) et le Congo (154e).  

Selon The Guardian, le top 5 des pays qui ont le plus chuté dans le classement sont la Syrie (-30 places, 147e), l’Egypte (-38 places, 111e), la Tunisie (-28 places, 72e) et Oman (-18 places, 59e). Cela reflète les turbulences et les instabilités créées par les événements du Printemps arabe.

Pour la Syrie, le soulèvement contre Bachar al-Assad avec les massacres sanglants de ces derniers mois explique ce recul significatif, souligne Reuters.

Un bilan mitigé pour l’Europe

Même si l’Europe occidentale reste depuis six ans une des zones les plus stables du monde, avec sept des dix pays en tête du classement (Islande [1er], Danemark [2e], Autriche [6e], Irlande [7e], Slovénie [8e], Finlande [9e]  et Suisse [10e]), depuis 2007, la Grèce a dégringolé de 33 places, se plaçant en 77e position. En cause, la crise économique qui a accentué les troubles ainsi que l’augmentation de la criminalité.

La France, quant à elle, perd quatre places par rapport à 2010, se retrouvant à la 40e place derrière l’Uruguay, le Costa Rica, ou le Laos. En cause, l’augmentation du nombre de prisonniers, et des manifestations violentes, précise le Figaro.

Mais l’Europe reste devant les Etats-Unis qui se classent à la 88e position, juste devant la Chine, mais derrière le Brésil (83e).

De nettes améliorations en Amérique Latine et en Asie

Selon Reuters, en Amérique latine, l’amélioration des relations entre le Venezuela (123e) et la Colombie (144e) ont été l’exemple le plus frappant.

Malgré les inquiétudes sur la course aux armements de la Chine (89e), l’Asie a pu profiter de la fin de la guerre civile  au Sri Lanka (103e) et la baisse des tensions au Bhoutan (19e).

Des risques de troubles civils 

D’après Steve Killelea, il risque d’y avoir l’année prochaine une augmentation des troubles civils en lien avec la crise économique. Mais il y aura beaucoup moins de recours aux conflits armés externes car «ces conflits sont extrêmement coûteux et imprévisibles», indique l’expert sur Reuters.  

Mélody Piu
Mélody Piu (32 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte