Sports

Les aveugles aussi peuvent jouer au tennis

Temps de lecture : 2 min

Tennis  / Qrodo Photos via FlickrCC Licence by
Tennis / Qrodo Photos via FlickrCC Licence by

Le tennis, quand on est aveugle, semble un sport inenvisageable. Pourtant, c’est un enseignement que propose la Perkins School for the Blind, grâce à Sejal Vallabh, une collégienne de 17 ans, qui a découvert le tennis pour aveugle durant un stage à Tokyo, rapporte le New York Times.

Au début, les membres de la faculté de Perkins étaient sceptiques, mais l’école étant connue pour ses innovations athlétiques, comme l’escrime adaptée pour les non-voyants, a décidé de proposer le premier cours de tennis pour aveugle aux Etats-Unis. Ce sport existe déjà en Chine, en Corée du Sud, à Taïwan, en Grande-Bretagne et en Russie.

La principale adaptation est la balle de tennis. Celle-ci est en mousse emballée dans une coque en plastique qui contient des roulements à billes qui font des cliquetis à chaque rebond ou frappe. Elle est aussi un peu plus grande. Ainsi, au lieu de se reposer sur leurs yeux, comme les joueurs traditionnels, les joueurs aveugles font confiance à leurs oreilles.

Le court est également plus petit, avec un filet de badminton descendu au sol et une cordelette est scotchée le long des lignes de jeu. Les joueurs mal voyants ont le droit à deux rebonds et ceux qui sont complètement non-voyant à trois. Le match se fait en un set.

Selon William R.Wiener, doyen des études de troisième cycle à l’université de Caroline du Nord, explique:

«Ecouter la balle, la localiser et la renvoyer aide probablement au sein du sport mais également dans la mobilité».

De son côté, Sejal Vallabh espère qu’un jour les Etats-Unis accueilleront un tournoi et que le tennis pour aveugle sera reconnu comme un sport officiel au sein des Jeux paralympiques.

Une autre avancée dans le monde des non-voyants, une équipe de chercheurs britanniques a réussi à implanter une micro puce dans l’oeil d’un patient aveugle depuis 20 ans, ce qui lui a permis de retrouver la vue, rapporte Sky News. La puce ne pourra cependant pas servir aux patients atteints de maladies affectant les nerfs optiques.

Delphine Dyèvre

Newsletters

Le golf français entre handicaps et malentendus

Le golf français entre handicaps et malentendus

La venue de la Ryder Cup qui se déroule en ce moment en France n’a eu aucun effet sensible sur la pratique jusqu’en 2018, et n’en aura probablement pas après.

La discrimination pas franchement positive du maire RN à l’égard du FC Mantois

La discrimination pas franchement positive du maire RN à l’égard du FC Mantois

Voilà ce que le Rassemblement national «est capable de faire».

Un magazine de golf permet d'innocenter un détenu après vingt-sept ans de prison

Un magazine de golf permet d'innocenter un détenu après vingt-sept ans de prison

Valentino Dixon a attiré l'attention des médias américains sur son cas en envoyant des croquis de terrains de golf à Golf Digest.

Newsletters