Économie

En Grèce, HSBC teste des distributeurs de drachme

Temps de lecture : 2 min

HSBC - High Street Ell Brown via Flickr CC License by
HSBC - High Street Ell Brown via Flickr CC License by

Pour certains, l'éventualité d'une sortie de la Grèce de l'euro se fait de plus en plus crédible. La banque HSBC teste des distributeurs de drachme dans le pays, rapporte le site This is Money.

HSBC cherche à savoir s'ils fonctionneraient toujours avec une réintroduction de la drachme dans le cas d’un retrait du pays de la zone euro.

Le site économique analyse la décision de la banque britannique:

«C’est jusqu’à présent le signe le plus clair que le secteur financier international pense que la Grèce est sur le point de quitter la monnaie unique et de retourner à son ancienne monnaie.»

En réponse, HSBC s’est justifié de cette action par le biais d’un porte-parole:

«Comme toutes les banques, nous avons travaillé avec les régulateurs pour entreprendre un travail préparatoire à des niveaux multiples dans l’éventualité d’un défaut souverain, d’une sortie de l’euro ou d'une autre possibilité.»

La Grèce votera le 17 juin pour des élections législatives. Un scrutin jugé comme déterminant pour l'avenir du pays, et de son futur, ou non, dans la zone euro.

Newsletters

Malgré les beaux discours écolos de Xi Jinping, la Chine pollue et polluera toujours trop

Malgré les beaux discours écolos de Xi Jinping, la Chine pollue et polluera toujours trop

Pour un peu, le président réussirait à faire oublier que son pays est le premier émetteur de gaz à effet de serre et continue à augmenter ses émissions.

L'essor du vélo ne signe pas la mort des voitures

L'essor du vélo ne signe pas la mort des voitures

Pour l'éditorialiste de TF1 François Lenglet, la bicyclette est coupable de tous les maux. Pourtant, selon différentes études, la progression de son usage soutiendrait l'emploi et la croissance.

La génération Z ne consomme pas de la même façon aux quatre coins du monde

La génération Z ne consomme pas de la même façon aux quatre coins du monde

Si les jeunes nés après 1997 partagent un intérêt commun pour certaines grandes marques, ils ne constituent pas une cible marketing homogène selon les pays.

Newsletters