Voulez-vous sentir comme Paris?

Capture d'écran d'un flacon sur le site de «Scents of Departure».

Si vous n’avez pas les moyens de voyager, pas de problème, vous n’avez qu’à vous planter devant une photo de ville (Paris, Munich, Miami) puis fermer les yeux et renifler un flacon couvert d’une étiquette pour bagage.

Une ligne de parfum, nommée «Scents of Departure» (soit «fragrances de départ» en français) vous propose Tokyo, Londres ou Dubai (14 villes en tout) en flacons. Gérald Ghislain, créateur de sa marque de parfums, et Magali Sénéquier, designer, ont lancé des fragrances (en vente en France depuis la mi-mai) qui évoquent les odeurs de villes.

«Les odeurs thématisées sont intitulées d’après les codes des aéroports comme DXB pour Dubai ou LHR pour Londres», précise le Huffington Post. Gaby Perez, porte-parole de Scents of Departure a confié au site américain:

«Les odeurs représentent les sentiments et les idées qui évoquent la ville, ce n’est pas une traduction olfactive littérale de la ville. Par exemple, pour New York, le créateur Gerald [Ghislain] veut que le parfum recrée une promenade dans Central Park et comme il adore jouer avec les mots et les odeurs, il a ajouté une touche de pomme verte, en honneur, évidemment, à la Grosse Pomme. Mais pour Los Angeles, l’interprétation est plus abstraite. Les créateurs ont voulu jouer avec les symboles d’Hollywood, Los Angeles a donc un parfum à la fois luxueux et prétentieux, comme un jaillissement de gloire et de séduction».

Pour Paris, vous trouverez dans votre flacon bergamotte, orange, citron, feuilles d'arbres; du muguet, de la rose, du cyclamen, des nénuphares et des fleurs blanches, puis du musc blanc, de la poudre de riz, et du bois blond. Tout cela pour rendre l'idée d'une «aube dans le jardin des Tuileries».

«L'air doux embaume de la charmante odeur de fleurs blanches et de feuilles d'arbres craquantes. Dans un rayon du soleil matinal, vous marchez silencieusement sous les tilleules et vous vous vous délectez de ce chemin apaisant, bordé de roses. Vous levez les yeux sur le Louvre, luisant sous les premiers rayons de soleil. Derrière vous: les Champs-Elysée. Toute la magie de Paris».

Qui a dit que Paris sentait les crottes de pigeons?