France

Luka Rocco Magnotta traqué en région parisienne

Slate.fr, mis à jour le 03.06.2012 à 17 h 10

Luka Rocco Magnotta (Interpol)

Luka Rocco Magnotta (Interpol)

L’ancien acteur porno canadien Luka Rocco Magnotta, soupçonné d’avoir tué et dépecé un étudiant chinois à Montréal dans la nuit du 24 au 25 mai, est actuellement traqué en région parisienne.

Dimanche 3 juin en fin d’après-midi, l’AFP faisait état, de source proche de l’enquête, de sa présence supposée samedi dans un hôtel de Bagnolet (Seine-Saint-Denis). Il en était déjà parti quand la police, alertée par un témoin, s’est rendue sur place.

Le Parisien a interviewé le patron d’un bar des Batignolles (XVIIe arrondissement de Paris) où se serait rendu le suspect dans la nuit de mercredi à jeudi. «Il était très nerveux et a demandé, en anglais, un Coca-Cola à emporter», explique ce dernier, selon qui il s’est ensuite «mis à parler» avec «un homme, au physique impressionnant», qui venait d’entrer dans le bar, et avec qui il est parti. Il aurait également, toujours selon Le Parisien, «commis deux vols dans des commerces, notamment une parfumerie, situés à proximité du bar».

Une habitante du quartier a raconté à RMC avoir croisé la route du suspect: «Il est venu frapper à ma porte. Il voulait rentrer pour finir la fête avec nous à la maison», a-t-elle raconté, affirmant qu’il lui avait lancé «On va faire une after tous ensemble» et lui avait fait l’effet de quelqu’un «qui présente bien, qui a une très bonne élocution et pas agressif du tout.»

Le Parisien fait également état du témoignage «d’un homosexuel qui a affirmé avoir hébergé Magnotta, en début de semaine, chez lui à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine), avant de découvrir le portrait de son "invité" sur les avis de recherche largement diffusés, depuis jeudi, dans tous les médias». Le Figaro avance la même information et explique que les autorités ont traqué Magnotta grâce à son mobile «dont il s'est peut-être débarrassé depuis», mais qui «a activé de nombreuses bornes relais, comme autant de petits cailloux semés sur son passage».

Egalement connu sous les pseudonymes Eric Clinton Newman et Vladimir Romanov, Luka Rocco Magnotta est soupçonné, en dehors du meurtre dont on l’accuse, d’avoir envoyé des colis contenant un pied et une main humaine aux sièges des partis conservateur et libéral canadiens, ainsi que de harcèlement envers le Premier ministre canadien Stephen Harper. Il serait parti pour la France le 26 mai.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte