Life

Ne pas dormir assez pourrait rendre obèse

Slate.fr, mis à jour le 01.06.2012 à 11 h 37

Fat Man Sleeping CGP via Flickr CC License by

Fat Man Sleeping CGP via Flickr CC License by

On savait que dormir peu n’était pas très bon pour la santé. Mais d’après un chercheur autrichien, ne pas dormir assez et se réveiller trop tôt ferait grossir, rapporte The Daily Beast.

L’étude a été réalisée par Till Roenneberg, un chronobiologiste de l’université Ludwig-Maximilians à Munich. D’après ses recherches, il se pourrait bien que nous soyons presque tous en «jet lag social» (décalage horaire social). En language courant, le terme correspond à ce qu’il se passe lorsque notre horloge biologique veut que nous restions endormis mais que notre horloge sociale souhaite que nous nous levions.

Et non content de nous fatiguer, ce «jet lag social» nous donne davantage de risques de devenir obèse. Roenneberg explique:

«Si vous êtes déjà un petit peu en surpoids, il est quasi-certain que vivre contre votre horloge biologique vous rendra obèse. Le manque de sommeil fait que les gens préfèrent manger de la nourriture industrielle et sucrée au lieu de fruits et légumes, ce qui les laissent avec moins d’énergie pour faire du sport.»

Notre horloge interne fait de nous des hiboux

Le problème soulevé par l'étude, c'est que se  lever en semaine grâce à un réveil et trop dormir le week-end envoie des informations contradictoires à votre corps. Comme le note Roenneberg:

«85% des gens ont besoin d’un réveil pour se lever et deux tiers de la population souffre d’un jet lag social de 1 heure ou plus. Si des règles majoritaires s’appliquaient à la société et que nous n’étions pas dans une économie mondiale, la plupart des gens se coucheraient entre minuit et 1 heure du matin pour se réveiller entre 8 heures et 9 heures.»

Avec la vie moderne, notre horloge biologique nous transforme en couche-tard. Ce qui aggrave le problème: notre horloge interne fait de nous des hiboux, tandis que notre horloge sociale veut nous transformer en alouettes (qui donc se lèvent tôt).

Pour Till Roenneberg, nous devons mener une révolution psychologique:

«Nous devons nous débarrasser de l’idée que le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt. Quand nous sommes programmés pour nous lever tard, ce comportement n’est rien d’autre que de la pure stupidité.»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte