Monde

La Chine censure «Men In Black 3»

Temps de lecture : 2 min

Will Smith et Tommy Lee Jones, dans «Men In Black 3».
Will Smith et Tommy Lee Jones, dans «Men In Black 3».

La Chine serait-elle paranoïaque? Le troisième volet du film Men In Black, qui met notamment en scène Will Smith et Tommy Lee Jones, comporte une scène qui a été coupée lors de la diffusion en Chine. Cette scène aurait suscité l’ire des autorités chinoises –d’où la censure. The Atlantic raconte:

«Vous voyez, il y a une scène, dans le film, qui se passe à Chinatown –un abattage d’aliens dans un restaurant– à la fin de laquelle un certain nombre de personnes sont rendues amnésiques par l’effacement de leur mémoire. Un journal chinois suppose que la scène a été coupée parce qu’elle a été perçue comme une allusion critique à la façon dont la Chine censure Internet. Comment s’occuper d’une scène qui est possiblement une déclaration sur la censure? En la censurant!»

Selon The Atlantic, ce sont entre trois et treize minutes qui ont été censurées.

Le public chinois est habitué à ces repatouillages du cinéma mondial, dont les motifs sont divers. Dans Pirates des Caraïbes, une scène avait été coupée car les autorités n'aimaient pas la façon dont les pirates chinois étaient dépeints. Dans Titanic 3D, une scène dans laquelle les seins de Kate Winslet apparaissaient a également été supprimée.

Mais ces coupes n'empêchent pas la population chinoise de se rendre massivement dans les cinémas. Men In Black 3 a déjà empoché plus de 21 millions de dollars de bénéfices en Chine, soit les recettes les plus importantes engendrées par le film en dehors des Etats-Unis. Selon Sony, précise le Hollywood Reporter, Men In Black 3 a rapporté plus de 52,2 millions de dollars en Asie.

Slate.fr

Newsletters

YouTube, réseau préféré de l’extrême droite américaine

YouTube, réseau préféré de l’extrême droite américaine

Le site de partage de vidéos est l'un des outils de radicalisation les plus puissants.

Une petite annonce fait tomber Républicains et Démocrates dans le même panneau

Une petite annonce fait tomber Républicains et Démocrates dans le même panneau

Les deux camps avaient tort.

À Londres, les élites déclarent la guerre aux sous-sols géants

À Londres, les élites déclarent la guerre aux sous-sols géants

Les propriétaires des quartiers chics londoniens ne veulent plus des extensions souterraines démesurées des résidences de leur voisinage.

Newsletters