France

Richard Descoings serait mort d'une crise cardiaque

Temps de lecture : 2 min

Richard Descoings, le 6 juin 2009 à Paris. REUTERS/Philippe Wojazer.
Richard Descoings, le 6 juin 2009 à Paris. REUTERS/Philippe Wojazer.

Richard Descoings, le directeur de Sciences Po, serait mort d’une «crise cardiaque» dans sa chambre d'hôtel de New-York le 3 avril, selon les services du médecin légiste de la ville, rapporte l’AFP. «Nous sommes arrivés à une conclusion sur les raisons de sa mort, il est mort de causes naturelles, d'une crise cardiaque», a affirmé à l'agence la porte-parole du médecin légiste, Ellen Borakov.

Depuis l’annonce de la mort de Richard Descoings, la presse française mais aussi internationale suivaient l'affaire de près. En effet, «Richie», comme l'appelaient ses étudiants, était à l'origine de réformes qui avaient bouleversé l'Institut d'études politique de Paris mais aussi au-delà.

Slate.fr

Newsletters

Site classé

Site classé

Jacques Chirac, l'homme qui n'assumait pas d'être de droite

Jacques Chirac, l'homme qui n'assumait pas d'être de droite

On a voulu faire passer l'ancien président pour un radical de Corrèze mais son inconscient est de droite. Pour le meilleur et pour le pire.

Le jour où j'ai voté Chirac

Le jour où j'ai voté Chirac

Journalistes et contributeurs de Slate.fr se souviennent du 21 avril 2002 et du second tour pas tout à fait comme les autres de l'élection présidentielle.

Newsletters