Monde

Un cartel mexicain, Les Templiers, attaque une filiale de Pepsi

Slate.fr, mis à jour le 30.05.2012 à 11 h 44

Mexican Flag/Willem Van Bergen via Flickr CC License by

Mexican Flag/Willem Van Bergen via Flickr CC License by

Selon le journal mexicain El impacto, cinq entrepôts et des véhicules de l’entreprise Sabritas, la filiale mexicaine de Pepsi, ont été attaqués vendredi et samedi dans les Etats de Michoacan et de Guanajuato par le cartel mexicain Caballeros Templarios (chevaliers du temple). Personne n’a été blessé ou tué.

Les cartels mexicains de narcotrafiquants ne se limitent pas à la drogue, l’extorsion de fonds visant des citoyens et des petites ou moyennes entreprises privées fait également partie de leurs habitudes. Mais ce week-end, pour la première fois, un cartel a ciblé une multinationale américaine en incendiant les locaux de sa filiale, explique le site Wired.

Selon ABC News, dans un discours prononcé lundi, durant une conférence de lutte contre la criminalité, le président Felipe Calderon a déclaré que les cartels de la drogue menaçaient la croissance et le développement et qu’ils étaient «un obstacle à la prospérité car ils attaquent les petites et les grandes entreprises».

«Nous ne pouvons pas laisser ce genre de cas se généraliser», a déclaré Gerardo Gutierrez, président du Conseil de coordination des entreprises au Mexique, à l’Associated Press. Il a appelé les autorités à agir immédiatement pour empêcher la pratique de se propager.

Généralement, les cartels mexicains pratiquent des enlèvements, du car-jacking ou de l’extorsion. Il est rare qu’ils s’attaquent à des sociétés car elles sont soit trop grandes, soit trop complexes. L’entreprise publique pétrolière Pemex a fait l’objet de plusieurs attaques non-violentes sur ses oléoducs, mais c’était principalement pour voler du carburant, indique le Wall Street Journal. Toutefois, ils ne se sont jamais attaqués aux «Maquiladoras», les entreprises qui bénéficient d’une exonération des droits de douane et qui appartiennent la plupart du temps aux multinationales américaines.

Pourquoi s'attaquer à la compagnie Pepsi?

Alors pourquoi s’attaquer à PepsiCo? C’est probablement une tentative d’extorsion. Mais selon des rumeurs rapportées par le site Wired, les 14.500 camions de l’entreprise Sabritas seraient utilisés par les services de sécurité fédérale pour des opérations d’espionnage et de renseignement civil. Pour Alejandro Hope, un analyste en sécurité et un ancien fonctionnaire de Cisen (l'équivalent de la CIA), un tel scénario d’espionnage est peu probable, voire impossible.

Selon ABC News, la compagnie Pepsi a publié dimanche un démenti:

«Nous répétons que, conformément à notre code de conduite, l’ensemble de nos opérations sont effectuées dans le cadre réglementaire actuel et nos véhicules ainsi que les installations sont utilisées exclusivement pour le transport de nos produits à nos clients.»

 71% du territoire mexicain est sous le contrôle des cartels

D’après le Monde, Los Caballeros Templarios viennent du Michoacan, ancienne zone d’influence du cartel de «La Familia Michoacana», qui a perdu en 2010 son influence à la suite du décès de son fondateur, Nazario Moreno Gonzales. Le Michoacan est alors devenu un lieu de lutte entre les restes de la «Familia Michoacana» et le nouveau cartel des «Templiers», spécialisé dans le trafic de méthamphétamine vers les Etats-Unis. Ce groupe se revendique comme un ordre militaire chrétien. Lors de la visite du pape Benoit XVI, le cartel s’était engagé à cesser les combats pour la durée de la visite du souverain pontife indique le site Wired.

Le Monde rapporte que selon une estimation d’Edgardo Buscaglia, président de l'Instituto de Acción Ciudadana et un des spécialistes mondiaux du narcotrafic, près de 71% du territoire mexicain est sous le contrôle des cartels, qui établissent des «gouvernements parallèles» et contribuent à «l'afghanisation» du pays.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte