Monde

Los Angeles bannit les sacs plastique

Temps de lecture : 2 min

Plastic bag blows katerha via Flickr CC License by
Plastic bag blows katerha via Flickr CC License by

Est-ce la fin du règne du tout plastique? Le conseil municipal de Los Angeles a annoncé mercredi 23 mai sa décision de bannir l’usage des sacs plastique de ses supermarchés. La cité de Californie devient ainsi la plus grosse ville des Etats-Unis à avoir pris cette décision, rapporte le Los Angeles Times.

«C’est un point critique» dans la lutte contre la pollution, a déclaré le Conseiller Paul Koretz, l’un des 13 élus (sur 14) qui a voté en faveur de l’interdiction. Avec une population estimée à 4 millions de personnes, ce sont presque 2,7 milliards de sacs plastique qui sont utilisés chaque année. Dans tout l’Etat de Californie, seulement 5% des sacs plastique sont recyclés.

D’après les chiffres de la mairie, près de 19% des déchets de la ville sont composés de sacs plastique. Les grands magasins auront six mois pour se débarrasser des sacs et les petits commerces un an. Après ce délai, les commerçants devront proposer aux clients des sacs en papier recyclables à 0,10 dollars (7 centimes d’euros).

Los Angeles est la 45e ville de Californie a adopter cette régulation. Certaines voix se sont élevées contre, notamment celle des fabricants de sacs plastique. D'après eux, 2.000 emplois seraient menacés aux Etats-Unis si toutes les villes en venaient à se débarrasser des sacs. Le coût de la protection de l'environnement?

Slate.fr

Newsletters

Combien de personnes sont tuées par des volcans?

Combien de personnes sont tuées par des volcans?

Le Kilauea, à Hawaï, est en éruption depuis plusieurs semaines. Heureusement, il n'a fait aucune victime.

L'homme qui a utilisé l'art moderne pour torturer des détenus

L'homme qui a utilisé l'art moderne pour torturer des détenus

Durant la guerre d'Espagne, Alphonse Laurencic a dessiné des cellules de l'enfer à Barcelone: les «checas».

De plus en plus de jeunes filles abandonnent l'école au Cachemire

De plus en plus de jeunes filles abandonnent l'école au Cachemire

Leurs parents veulent les préserver des violences du conflit qui touche la région.

Newsletters