Monde

Au moins six morts dans un séisme au nord de l'Italie

Temps de lecture : 2 min

Une tour effondrée à Finale Emilia (Italie) après le séisme survenu dimanche 20 mai à 2 heures du matin. REUTERS/Giorgio Benvenuti
Une tour effondrée à Finale Emilia (Italie) après le séisme survenu dimanche 20 mai à 2 heures du matin. REUTERS/Giorgio Benvenuti

Un séisme a frappé la région de Ferrare (Emilie-Romagne) au nord-est de l'Italie dimanche 20 mai à 2 heures du matin, tuant au moins six personnes et en blessant des dizaines d'autres. Quatre ouvriers qui travaillaient de nuit, trois Italiens et un Marocain, sont décédés, ainsi que deux femmes, une Italienne âgée de plus de cent ans et une Allemande de 37 ans, victimes de malaises.

Ayant pour épicentre la ville de Finale Emilia située à 36 km au nord de Bologne, le séisme d'une magnitude de 6 est le plus fort survenu en Italie depuis celui de l'Aquila dans les Abruzzes qui, en avril 2009, avait tué 309 personnes et fait des dizaines de milliers de sans abri.

Le séisme survenu dans la nuit de samedi à dimanche a causé de nombreux dégâts matériels: hangars, habitations et églises ont été détruits autour de Ferrare, dont le patrimoine historique est classé.

Slate.fr

Newsletters

Dans l'Indiana, une simulation de fusillade se finit par de fausses exécutions de profs

Dans l'Indiana, une simulation de fusillade se finit par de fausses exécutions de profs

Des enseignants américains dénoncent la violence des exercices de préparation aux fusillades scolaires.

Trump est-il en train de gagner la guerre économique contre Xi Jinping?

Trump est-il en train de gagner la guerre économique contre Xi Jinping?

Alors que les négociations continuent, Trump maintient les droits de douane punitifs à l'encontre de la Chine, qui plie.

Des anti-vaccins harcèlent les parents d'enfants morts de la grippe

Des anti-vaccins harcèlent les parents d'enfants morts de la grippe

Sur Facebook, les personnes qui militent contre les vaccins accusent ces parents d'avoir eux-mêmes tué leurs enfants ou disent que ce sont les vaccins qui les ont tués.

Newsletters