Monde

Les pays d'Europe du Sud craignent une flambée de violence estivale

Temps de lecture : 2 min

Devant le Parlement, à Athènes, le 15 juin 2011. REUTERS/Yannis Behrakis
Devant le Parlement, à Athènes, le 15 juin 2011. REUTERS/Yannis Behrakis

Partout en Europe du Sud, des plans d'austérité drastiques sont mis en place par les gouvernement confrontés à la crise des dettes. «Manifestations, grèves et sit-ins sont depuis longtemps devenus la norme en Grèce, en Italie et en Espagne. Mais les autorités avertissement que cette colère est sur le point de basculer dans la violence[…]», écrit le Guardian. Et à l'approche de l'été, les trois pays se préoccupent des effets néfastes qu'une telle poussée de violence aurait sur le tourisme, une source vitale de revenus de l’Europe du Sud.

En Italie, les forces de l’ordre mettent en place un plan de sécurité d’urgence pour faire face aux anarchistes récemment auteurs d’attaques contre des individus et des institutions. La ministre de l’Intérieur, Annamaria Cancellieri, a récemment affirmé que le gouvernement était préparé à envoyer l’armée pour protéger certaines cibles sensibles comme les bureaux de percetion de l’impôt Equitalia. Un groupe d'anarchistes grecs et italiens a revendiqué l'attaque contre le directeur général d'Ansaldo Nucleare, blessé par balle à Gênes.

En Espagne, la plupart des protestations sont restées pacifiques, mais le gouvernement entend renforcer les lois qui encadrent les manifestations et punissent le vandalisme, menaçant d’en rendre responsable les partis, associations ou syndicats dont les membres se livreraient à des dégradations.

En Grèce, le mouvement anti-austérité est sporadiquement rejoint par des anarchistes. Le climat politique tendu d’après élections ne laisse pas envisager d’accalmie. Le premier syndicat grec, GSEE, espère que le gouverment prendra des mesures pour enrayer l’appauvrissement du pays, dont le secteur privé a vu ses salaires baisser de plus de 25% en 2011. «S’ils continuent avec ces mesures qui nous enfoncent encore plus sous l’eau, l’été ne sera pas chaud: il sera bouillant», a prévenu Nikos Kioutsoukis, secrétaire général du syndicat GSEE.

Slate.fr

Newsletters

En Irlande, «celles qui n’ont pas d’argent ont des bébés»

En Irlande, «celles qui n’ont pas d’argent ont des bébés»

Ce 25 mai, les Irlandaises et Irlandais sont appelés aux urnes pour le référendum sur la révision du huitième amendement de la Constitution, qui rend l’IVG illégale dans quasiment tous les cas.

La vraie recette du populisme

La vraie recette du populisme

Lignes et esthétiques japonaises

Lignes et esthétiques japonaises

Entre 2004 et 2016, Emily Shur s'est rendue plus de quinze fois au Japon. «J'ai fait un effort conscient pour concentrer ma photographie uniquement sur l'expression de mon point de vue individuel, raconte la photographe. Je ne pense pas que mon...

Newsletters