Monde

Les lésions cérébrales pourraient vous rendre génial

Temps de lecture : 2 min

Un cerveau illuminé dierk schaefer via Flickr CC License by
Un cerveau illuminé dierk schaefer via Flickr CC License by

Et si la solution pour devenir un génie était de tomber sur la tête? C’est en résumé la conclusion d’une étude américaine rapportée par The Atlantic. Celle-ci indique que des patients victimes de lésions cérébrales pourraient développer des aptitudes artistiques ou intellectuelles.

L’article prend l’exemple de Eadweard Muybridge, un photographe britannique du XIXe siècle. Rendu célèbre par ses photos qui ont permis de comprendre comment galopait un cheval, l'homme était décrit à l'époque comme un excentrique. Un comportement imputé à la blessure à la tête qu'il s'était fait lors d'un accident. Et d’après des chercheurs, c’est cet accident qui aurait été responsable de son génie artistique.

D’après les scientifiques, Muybridge aurait été ce que l’on appelle un «savant par acquisition». Pour le psychiatre Darold Treffert qui a conduit ces recherches, il y a 330 «savants» dans le monde. Et dans cette liste, 300 sont nés comme ça.

L'étude s'appuie sur des recherches conduites en 2003 par Bruce Miller, un professeur de neurologie de l’université de San Francisco. L'apparition de ces capacités pourraient être liée à une maladie appelée la démence fronto-temporale. Une théorie expliquerait que, comme cette maladie n’attaque qu’une partie du cerveau, les autres compenseraient en se développant.

Ce n’est pas la première fois que des chercheurs lient des lésions cérébrales à un changement de comportement. L’année dernière, un jeune britannique jurait même qu’une congestion cérébrale lui avait fait changer d’orientation sexuelle.

Slate.fr

Newsletters

Combien de personnes sont tuées par des volcans?

Combien de personnes sont tuées par des volcans?

Le Kilauea, à Hawaï, est en éruption depuis plusieurs semaines. Heureusement, il n'a fait aucune victime.

L'homme qui a utilisé l'art moderne pour torturer des détenus

L'homme qui a utilisé l'art moderne pour torturer des détenus

Durant la guerre d'Espagne, Alphonse Laurencic a dessiné des cellules de l'enfer à Barcelone: les «checas».

De plus en plus de jeunes filles abandonnent l'école au Cachemire

De plus en plus de jeunes filles abandonnent l'école au Cachemire

Leurs parents veulent les préserver des violences du conflit qui touche la région.

Newsletters