Monde

Les bébés non blancs pour la première fois majoritaires aux Etats-Unis

Temps de lecture : 2 min

Un bébé dans une maternité de New York, le 31 octobre 2011. REUTERS/Lucas Jackson.
Un bébé dans une maternité de New York, le 31 octobre 2011. REUTERS/Lucas Jackson.

Les naissances de Blancs non-hispaniques représentent désormais pour la première fois moins de la moitié du nombre de naissances total aux Etats-Unis, selon des chiffres du bureau américain du recensement relayés notamment par le New York Times. Sur l'année allant d'août 2010 à juillet 2011, elles ont représenté 1.988.824 naissances (49,6%) et les naissances de bébés issus des minorités ethniques 2.019.176 naissances (50,4%, contre seulement 37% en 1990).

Les bébés hispaniques ont représenté environ 26% des naissances, les bébés noirs environ 15% et les bébés asiatiques environ 4%. Dans l'ensemble, les minorités ethniques représentent 36,6% de la population américaine, mais, selon l'agence Associated Press, le moment où elle deviendront majoritaires, estimé à un moment autour de 2040, fait désormais débat car leur croissance démographique ralentit. A l'heure actuelle, elles sont majoritaires dans un comté sur neuf et dans cinq Etats (Washington D.C., Texas, Californie, Hawaii et Nouveau Mexique).

Comme l'explique le Washington Post, ce changement est notamment une question d'âge médian de la population: celui des Blancs non-hispaniques est de 42 ans, bien plus que l'âge de naissance du premier enfant, alors qu'il est de moins de 28 chez les Hispaniques et d'un peu plus de 30 chez les Noirs et les Asiatiques.

Le New York Times estime que cette statistique signale «une étape importante pour une nation dont le gouvernement a été fondé par des Européens blancs et s'est débattu vigoureusement avec les questions de race, de l'époque de l'esclavage et de la guerre civile aux batailles féroces sur les droits civiques en passant, plus récemment, par des débats très tendus sur les efforts pour restreindre l'immigration». Il y voit ainsi un signe que «le pays évolue, à commencer par le Bureau ovale», où un président d'origine afro-américaine, Barack Obama, est en fonction depuis janvier 2009.

Selon Roderick Harrison, un ancien responsable des statistiques raciales au bureau du recensement, aujourd'hui sociologue à l'université d'Howard, cité par Associated Press, «la génération qui grandit actuellement est bien plus accoutumée à la diversité que ses devancières». «Nous sommes à un point décisif qui nous montre à quel point nous sommes devenus multiculturels», a estimé de son côté dans le Washington Post Andrew Cherlin, sociologue à l'université John Hopkins.

On laissera le mot de la fin au site Gawker, et en VO: aux Etats-Unis, «Black is the new white».

Slate.fr

Newsletters

Face à l'arrivée des réfugiés, la population européenne bricole une hospitalité

Face à l'arrivée des réfugiés, la population européenne bricole une hospitalité

Des actions collectives spontanées initiées par des volontaires non politisé·es peuvent aboutir à des actions ayant un impact sur les opinions publiques. Mais pas sur l'accueil des réfugié·es lui-même.

Selon des experts, l'utilisation d’armes imprimés en 3D à Halle doit servir d'avertissement pour les autorités

Selon des experts, l'utilisation d’armes imprimés en 3D à Halle doit servir d'avertissement pour les autorités

Dans un message, le terroriste a écrit que pour ceux qui vivent dans un pays sans arme, cela «peut présenter un intérêt. Tout ce dont vous avez besoin est d’un weekend entier et de 50$ de matériels».

Une ville d'Oklahoma recherche des charniers 98 ans après un massacre raciste

Une ville d'Oklahoma recherche des charniers 98 ans après un massacre raciste

Des anthropologues légistes essayent de retrouver où ont été enterrés des centaines d'Afro-Américains tués par des foules de blancs en 1921.

Newsletters