Monde

DSK réclame un million de dollars à Nafissatou Diallo

Temps de lecture : 2 min

Photo: REUTERS
Photo: REUTERS

Ce lundi 14 mai, un an jour pour jour après son arrestation à New York, Dominique Strauss-Kahn a déposé une plainte contre Nafissatou Diallo, afin d'obtenir un million de dollars de dommages et d'intérêts, selon le New York Post, qui cite des documents judiciaires également consultés l'AFP.

DSK reproche à la femme de chambre qui l’avait accusé de viol de poursuites malveillantes, d’abus de droit, d’emprisonnement illégal, de diffamation et de volonté d’infliger de la détresse émotionnelle.

Selon les documents judiciaires, DSK dit qu’il a été arrêté et «a subi une fouille corporelle dégradante et humiliante, a été photographié nu, et a été forcé à fournir des prélèvements pour des expertises médico-légales».

Selon le tabloïd américain, DSK accuse également Diallo «d’avoir délibérément et intentionnellement fait un faux rapport aux forces de l’ordre», qui lui ont coûté son poste à la tête du Fonds monétaire international ainsi que sa chance d'être élu président de la République.

Même si les documents de la Cour suprême du Bronx ne parlent pas spécifiquement de cette perspective d’«emploi», plus loin dans le document judiciaire Strauss-Kahn déclare qu’il «était considéré par certains comme le prochain président de la France».

Il reconnaît que Nafissatou Diallo et lui se sont «livrés à des actes sexuels, mutuellement consentis». Mais ensuite la femme de chambre guinéenne a «faussement rapporté qu’elle a été victime d’agression sexuelle», toujours selon l’ancien favori à la présidentielle.

La plainte revient aussi sur la mise en scène de l’arrestation de DSK:

«Monsieur Strauss-Kahn a également dû parader, menotté, devant les médias internationaux, durant la “perp walk” [cette "marche du suspect" où l'on voit l'auteur présumé des faits avancer menotté] qui avait pour but de l’humilier alors qu’il n’avait commis aucun crime

Cette plainte arrive deux semaines après que DSK a échoué à rendre irrecevable la plainte au civil de Diallo. Le juge Douglas McKeon a rejeté la demande d’immunité diplomatique de l’ancien patron du FMI. La plainte au civil, déposée le 8 août 2011, vise à obtenir des dommages et intérêts d'un montant non précisé pour Mme Diallo, explique Le Monde.

Newsletters

Attention, un Trump peut en cacher un autre

Attention, un Trump peut en cacher un autre

Dernière ligne droite avant l'investiture de Joe Biden, ce 20 janvier, à Washington. Une investiture à laquelle Donald Trump, en bon perdant, ne se rendra pas. Le 45e président des États-Unis a enfin admis sa défaite, dans les mots et dans les...

À Bali, les singes voleurs savent reconnaître les objets de valeur

À Bali, les singes voleurs savent reconnaître les objets de valeur

Au temple d'Uluwatu, les macaques ont mis au point un système de troc pour que les touristes leur donnent à manger.

Les chiottes les plus chères du mandat Trump

Les chiottes les plus chères du mandat Trump

Parce que le service de sécurité chargé d'assurer la protection d'Ivanka Trump n'avait pas accès à ses toilettes, les contribuables américains ont déboursé 3.000 dollars par mois pour que les agents puissent se soulager.

Newsletters