Un nouveau calendrier maya découvert au Guatemala va bien au-delà de 2012

GuatTikal / jrubinic via Flickr CC License by

Finalement, l'apocalypse Maya n'est pas pour cette année. La fin du monde a été reportée à une date ultérieure... La fin du calendrier des Mayas ne se situe pas le 21 décembre 2012 mais bien au-delà, tant pis, il va falloir payer nos impôts cette année. C'est la conclusion à laquelle sont arrivés des archéologues américains après avoir découvert des écrits mayas sur les murs d'une habitation enfouie au Guatemala qui confirment au moins l'obsession de cette civilisation pour le cycle du temps.

Les scientifiques ont mis au jour, selon le magazine Science, les plus anciens calendriers astronomiques mayas connus. Ils remontent au IXème siècle, à l'époque où la civilisation maya était encore florissante. Cette découverte a été réalisée dans les restes d'une batisse enfouie sous la jungle. Et contrairement à certaines croyances, il n'y a aucune indication dans ces calendriers que la fin du monde se produira avec la fin de l'année 2012. «Les anciens Mayas prédisaient que le monde continuerait et que dans 7.000 ans les choses seraient exactement comme elles étaient alors», explique l'archéologue William Saturno de la Boston University.

Dans l'une des pièces de l'habitation, les murs sont couverts de glyphes (des caractères gravés dans la pierre) dont un grand nombre sont des chiffres représentant des calculs complexes liés aux différents cycles calendaires de cette civilisation. On y trouve un éphéméride cérémonial de 260 jours, un calendrier solaire de 365 jours et le cycle annuel de 584 jours de la planète Vénus et de 780 jours de Mars. D'autres calendriers encore suivent les phases lunaires. Selon William Saturno, l'archéologue, il n'y a tout simplement aucune indication que les calendriers mayas s'arrêtent. Certains d'ailleurs vont même au-delà de l'an 3500 de notre calendrier chrétien

«Nous sommes aujourd'hui toujours en quête de signes que le monde va s'arrêter alors que les Mayas recherchaient au contraire des assurances que rien ne changerait, c'est un état d'esprit totalement différent», explique l'archéologue.

«Voir ses écrits sur les murs nous apporte en tout cas de précieuses informations sur l'histoire de la civilisation maya», explique au quotidien USA Today l'expert en écriture maya Simon Martin, curateur de l'exposition en cours à Philadelphie «Maya 2012: Lords of Time» (Maya 2012: Les seigneurs du temps). Considérés longtemps comme des observateurs pacifiques des astres, les derniers travaux scientifiques présentaient les Mayas comme plus belliqueux, conquérants et dominateurs. «Nous voyons aujourd'hui le pendule repartir dans l'autre sens et avec cette découverte, nous pouvons voir maintenant que l'astronomie jouait un rôle dans l'organisation de leurs société» souligne Simon Martin.

Photo: GuatTikal / jrubinic via Flickr CC License by
Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
LU SUR...
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
SLATE CONSEILLE
Une nouvelle date pour la fin du monde
Les Mayas sont morts d'un faible manque de pluie
L'apocalypse de 2012 n'aura pas lieu
À la une de Slate »
LU,VU&ENTENDU
LIFE -
Publié le 13/05/2012
Mis à jour le 13/05/2012 à 9h42