«Seulement en France», Hollande, Royal, Trierweiler et la presse étrangère

François Hollande et Valérie Trierweiler place de la Bastille, dans la nuit du 6 au 7 mai 2012. REUTERS/Philippe Wojazer

Les relations compliquées entre François Hollande, son ex-compagne et mère de ses quatre enfants Ségolène Royal, et sa compagne actuelle Valérie Trierweiler font les délices de la presse anglo-saxonne. Aux Etats-Unis comme au Royaume-Uni, l'étonnement, l'incrédulité et la moquerie sont omniprésents dans les médias bien pensants et se concluent invariablement par «Only in France» («Seulement en France»).

Le Daily Mail explique ainsi en parlant de François Hollande et Ségolène Royal: «Il l'a échangé contre une femme plus jeune de 11 ans. Elle a alors cherché à l'empêcher de devenir Président de la France. Mais François Hollande devrait sans doute faire de son ancienne partenaire, Ségolène Royal, la femme politique la plus puissante du pays, en dépit de la difficulté de leur séparation après trente ans de vie commune et quatre enfants en commun…»

Le quotidien anglais souligne que l'an dernier encore lors de la campagne de la primaire du Parti socialiste Ségolène Royal s'était interrogée publiquement: «Est-ce que quelqu'un se souvient de ce que François Hollande a fait en trente ans?» Mais maintenant Ségolène Royal, qui a finalement décidé lors du second tour de la primaire de se rallier à François Hollande, a reconnu qu'elle allait sans doute devenir la présidente de l'Assemblée nationale, «le poste le plus prestigieux en France après celui de Président de la République et de Premier ministre» explique le Daily Mail. «Interrogée sur une chaîne de télévision française pour savoir si elle serait à la hauteur de la fonction, elle a répondu: “Je le crois” avec un sourire rayonnant, ajoutant que cela lui permettrait “d'élargir ses expériences”», ajoute le quotidien.

Valérie Trierweiler aussi suscite l'intérêt des médias, notamment américains. La chaîne de télévision conservatrice américaine Fox News explique que «divorcée à deux reprises, elle sera la première Première dame non mariée à entrer à l'Elysée…» Shocking! Le Chicago Tribune est encore plus choqué lui: «Imaginez si le président élu François Hollande et Valérie Trierweiler étaient américains. Regardons les faits. Ils ne sont pas mariés. Ils ont apparemment commencé à avoir une relation en 2006 quand Hollande vivait avec sa partenaire précédente Ségolène Royal. Hollande et Royal se sont séparés à cause de l'infidélité de Hollande. Mais aucune annonce de leur rupture n'a été faite avant que Royal batte Hollande pour la nomination par le Parti socialiste pour l'élection présidentielle. (Royal a alors perdu l'élection contre Nicolas Sarkozy en 2007). Hollande et Royal ont eu quatre enfants. Aucune annonce de la relation entre Hollande et Trierweiler n'a été faite avant octobre 2010.»

Et la radio publique américaine, NPR, de conclure: «Qui a besoin du mariage? Pas le nouveau Président français! Les Français sont connus pour être bien plus tolérants que les Américains avec la vie privée de leurs politiciens... Mais tous les Présidents ont été mariés... jusqu'à aujourd'hui.»