Tetris pourrait soigner la maladie de «l’œil paresseux»

Capture d'écran du jeu Tetris sur internet

Tetris, le jeu vidéo qui consiste à assembler des briques de différentes formes, n'est pas seulement un jeu culte, il permettrait aussi de soigner les yeux, selon BBC News qui s'appuie sur une récente étude canadienne parue dans la revue Current Biology.

Selon des chercheurs de l’université McGill à Montréal menés par le Dr Robert Hess, Tetris pourrait être utilisé pour soigner l’amblyopie ou «l’œil paresseux», une maladie oculaire chronique qui empêche la vision de se développer normalement. Elle provoque une baisse de l’acuité visuelle d’un œil (ou des deux yeux) et fait loucher celui qui en souffre.

Sans traitement, la perte de vision peut être définitive. Le traitement actuel consiste à couvrir l’œil le plus fort avec un cache-oeil afin de faire travailler celui qui est déficient. Il faut parfois porter le cahe-oeil pendant des mois, ce qui peut être une épreuve difficile à subir. Sans compter que ce traitement ne fonctionne que pour les enfants.

Les chercheurs ont tenté l'expérience du Tetris afin de montrer que de forcer les yeux à travailler ensemble serait plus bénéfique que de recourir au cache-oeil. 

Pour cela, ils ont mené une expérience avec dix-huit adultes volontaires atteints d'amblyopie. Neuf d'entre eux ont dû jouer à Tetris une heure par jour pendant 15 jours en portant un casque de vision qui divisait la vision des deux yeux, ce que l'on nomme «présentation dichoptique». Ainsi, un œil ne pouvait voir que les briques tomber, tandis que l’autre ne voyait que les autres blocs au sol.

Neuf autres volontaires ont parallèlement fait la même expérience en ayant leur œil «sain» couvert, ce que l'on appelle vision monoculaire. Ils voyaient alors le jeu en entier de leur œil paresseux.

A la fin de l’expérience, ceux qui avaient joué en utilisant leurs deux yeux ont eu des progrès de vision supérieurs à ceux dont l’œil avait été caché. Pour le Docteur Hess, forcer les deux yeux à coopérer augmente le niveau de plasticité ou d’adaptabilité du cerveau et permet à l’œil faible de réapprendre à voir.

Il ajoute que le «traitement Tetris» pourrait être une bonne alternative au cache-œil, en particulier pour les adultes pour qui cette solution ne fonctionne pas. Et pour ceux qui n’aiment pas Tetris, la BBC précise que «cela pourrait marcher avec un nombre illimité de jeux électroniques».

Tetris semble en tout cas posséder des qualités infinies. En 2010, des scientifiques de l’université d’Oxford avaient constaté que jouer à Tetris pouvait aider les victimes d’évènements particulièrement violents à réduire les flashbacks associés au syndrôme post-traumatique (SSPT, ou névrose traumatique).