Ne partagez pas vos mots de passe avec votre conjoint, vous le regretterez

Internet Café, after Jean Béraud Mike Licht via Flickr CC License by

Partager ses données personnelles avec sa moitié est une chose risquée, selon l’éditeur de logiciels McAfee. Son enquête «Amour, relations et technologies: quand les données personnelles sont coincées au milieu d’une rupture», nous met en garde sur les risques pris en cas de partage de photos, textes, mots de passe etc. dans un couple.

Selon l’étude, la moitié des Américains partagent des éléments intimes avec leurs conjoints et sont persuadés à 95% que ces informations sont en sécurité. Que partagent-ils? Leurs numéros de compte en banque (62,5%) et de sécurité sociale (56,9%), leurs identifiants d’assurance santé (60,7%) et d’e-mail (59,7%), et enfin leurs mots de passe (53,6%). Une preuve de sérieux de la relation?

«Aujourd’hui, échanger les mots de passe est devenu un signe d’engagement, d’amour et de dévotion […] mais que faire quand la relation tourne au vinaigre?»

En effet, partager ses données personnelles ou des photos intimes avec sa moitié peut s’avérer risqué en cas de rupture. En possession de mots de passe ou photos compromettantes, certains n’hésitent pas à se venger en publiant sur le web les informations dont ils disposent.

Ainsi, 1 personne sur 10 a ainsi déjà été menacée par son ex-conjoint de diffuser des photos compromettantes sur Internet. Et 12% ont vu effectivement leurs données personnelles divulguées. La raison principale de la vendetta? Le mensonge (45,3%), la tromperie (40,6%) et parce que l'autre a rompu (26,6%) sont dans le top 3.

Buzzfeed rajoute que 57% des hommes et 52% des femmes se sont déjà connectés sur le compte e-mail, Facebook ou autres réseaux sociaux de leur conjoint. Pire, ils sont 46% et 37% à espionner le compte Facebook ou Twitter de leur actuelle moitié, de leur ex, ou de celui ou celle qui a pris leur place.

Malgré ces risques, 36% des Américains prévoient toujours d’envoyer des photos sexy ou romantiques via e-mail, SMS et réseaux sociaux pour la Saint-Valentin. D’ailleurs, ce sont les hommes qui envoient le plus de photos ou vidéos intimes (53% contre 44% pour les femmes).

Malgré tout, pour éviter les mauvaises surprises, McAfee a mis au point quatre devises:

  • «Verrouillez vos lèvres»
  • «Verrouillez vos appareils»
  • «Aimez le bouton “effacer”»
  • «Partagez de l’amour, pas les informations»

Plus que jamais, l’amour a besoin de sa part de mystère.