Le Mississippi abolit enfin l'esclavage grâce au film Lincoln

Abraham Lincoln - head & shoulders portrait Believe Creative via Flickr CC License by

Le dernier Steven Spielberg, Lincoln, qui retrace la bataille du 16e président américain pour l’adoption du 13e amendement abolissant l’esclavage aux Etats-Unis a permis sa ratification tardive et officielle dans l’Etat du Mississippi... 148 ans après, commente le Clarion Ledger.

C'est un professeur d'université, Ranjan Batra qui, après avoir vu le film et fait une rapide recherche sur Internet pour connaître les Etats ratificateurs, s'est rendu compte que le Mississippi n'avait toujours pas ratifié l'amendement.

Historiquement, après le vote de l'amendement par le Congrès en janvier 1865, ce dernier avait été proposé aux Etats fédérés pour ratification. Le 6 décembre 1865, il avait reçu les deux tiers des votes nécessaires grâce à la ratification de la Géorgie. Le Delaware, le Kentucky, le New Jersey et le Mississippi avaient clairement rejeté la mesure.

Dans les années suivantes, ces Etats ont ratifié le 13e amendement, à l’exception du Mississippi, qui a attendu 1995 pour faire cette démarche. Cependant, comme le note le site U.S. Constitution«comme l’Etat ne l’a jamais notifié à l’Archiviste des Etats-Unis, la ratification n’est pas officielle».

L'envoi de la copie de la ratification au Bureau du registre fédéral des archives nationales est en effet nécessaire pour sa prise en compte officielle. Mais cela n'a pas été le cas pour le Mississippi en 1995, pour des raisons qui restent toujours inconnues.

Un collègue de Batra, Ken Sullivan, contacta alors le bureau du secrétaire d’Etat Delbert Hosemann, qui accepta de faire les démarches nécessaires. Le 30 janvier dernier, la copie de la résolution de 1995 adoptée par le Parlement du Mississippi a ainsi été enfin envoyée. L’accusé de réception du Registre fédéral, reçu le 7 février a alors officiellement entériné la ratification du 13e amendement de la Constitution.

Lincoln, nommé dans douze catégories aux prochains Oscars, a en revanche eu un impact négatif pour un autre Etat, le Connecticut. Après avoir vu dans le film deux membres du Congrès du Connecticut voter contre l'abolition de l'esclavage, Joe Courtney, aussi représentant du Connecticut au Congrès, a tenu à vérifier les faits. Et il découvrit que Spielberg s'était bien trompé sur ce point, tous les représentants du Connecticut ayant voté en faveur du 13e amendement à la Chambre des Représentants.

Dans une lettre envoyée au réalisateur et à Dreamworks, l'élu a alors demandé que la modification soit apportée, afin que son Etat ne soit pas mis injustement du mauvais côté de l'histoire, surtout pour un thème aussi sensible que l'esclavage.